Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Les taux d’intérêt bas : plus de projets d’achat dans le neuf que les mesures gouvernementales !

Quelque 500 000 Français envisagent d’acheter un logement neuf d’ici 1 an d’après les derniers résultats de la 20ème vague de l’Observatoire du Moral Immobilier piloté par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com. Des acquéreurs davantage attirés par les taux d’intérêt bas que par les mesures gouvernementales incitatives.

Selon cette étude, près de 500 000 Français souhaitent acheter un logement neuf d’ici 1 an, soit 17% du total des intentions d’achat. Cette répartition est assez stable depuis 2011, date de lancement de l’étude, et toujours inférieure à celle des projets dans le parc ancien qui captent quant à eux 56% des 3 millions d’intentions d’achat estimées à la fin 2016.
Toutefois, à ces 17% d’acquéreurs orientant exclusivement leur recherche sur des produits neufs, s’ajoutent également des porteurs de projet hésitant encore entre le neuf et l’ancien. Ces indécis représentent 28% des interrogés. 

Parmi les arguments majeurs qui pourraient faire basculer ces indécis vers le neuf figurent notamment la localisation géographique du bien et la perspective d’avoir un logement adapté à leurs attentes. Le prix n’arrive qu’en 3ème place avec 27% et la possibilité de bénéficier d’aides gouvernementales ou d’avantages fiscaux (Prêt à taux zéro, Loi Pinel) n’est citée que par 17% d’entre eux.

Pour ceux qui sont fermement décidés à acquérir un bien neuf, le principal facteur déclencheur est le même que dans l’ancien : les taux attractifs. Ainsi 51% veulent profiter de cette baisse historique en comparaison avec les 56% qui orientent leur recherche exclusivement vers l’ancien.  Le souhait de bénéficier des mesures gouvernementales comme le Pinel ou le PTZ ne remonte comme déclencheur de l’achat immobilier que dans 11% des cas (contre seulement 2% dans l’ancien). « Le niveau des taux d’intérêt historiquement bas a tendance à faire de l’ombre à des mesures gouvernementales pourtant élargies depuis le début de l’année 2016 et maintenues en 2017 » constate Stéphanie Pécault, Responsable des Etudes chez Logic-Immo.com.

Le segment du neuf capte avant tout les jeunes foyers. En effet, les moins de 35 ans représentent 61% des candidats à l’accession dans le neuf, contre 33% dans l’ancien.

Pour 64% des futurs acquéreurs dans le neuf le foyer est composé de plus de 2 personnes, contre 52% dans l’ancien. Aussi, si 52% des candidats à l’accession dans le neuf sont CSP+ (soit quasiment autant que dans l’ancien), 42% sont CSP- et donc susceptibles d’être éligibles au PTZ (à comparer à 30% dans l’ancien).

66% sont primo-accédants contre 42% des acheteurs dans l’ancien. Le PTZ est ainsi susceptible d’être un levier important à l’acquisition dans le neuf, mais n’est pas une motivation première pour se lancer dans un projet d’achat immobilier.

73% des projets du neuf sont compris dans des enveloppes budgétaires de 100 à 300 000€ (versus 61% de l’ancien) et 92% sont des futures résidences principales, à comparer à 81% dans l’ancien.

Intégralité de l’étude et infographie :
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2009609/CP20vagueOMIneuf.pdf


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation