Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les chouchous des assureurs

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Face aux tarifs de l’assurance auto, les assurés ne sont pas tous égaux. De nombreux critères entrent dans la définition du tarif et impactent à la hausse et à la baisse le coût de la prime.

L’étude réalisée par Meilleureassurance.com, le comparateur d’assurance de Meilleurtaux.com, identifie ces critères et répond à la question : à quels critères faut-il répondre pour être le chouchou des assureurs ?

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

1/ Des critères sociodémographiques qui pèsent lourds

- L’âge
L’étude révèle d’abord que l’âge est un facteur déterminant pour la fixation des tarifs, particulièrement pour 2 tranches d’âge : les 18/23 ans, qui paient le plus cher leur prime ; et les 34/49 ans qui paient le moins cher.

- Mieux vaut être en couple
Le statut marital est un facteur de baisse du tarif : si l’assuré est marié, pacsé ou en concubinage, il paiera moins cher son assurance.

- L’activité
L’activité de l’assuré joue un rôle clé dans la définition de son tarif : les étudiants et les employés du secteur public sont nettement privilégiés, tandis que les commerçants, chefs d’entreprises et personnes sans emploi paieront plus cher.

- Modalités d’obtention et années de permis. La conduite accompagnée est clairement plébiscitée par les compagnies d’assurance qui proposent des primes plus basses aux jeunes permis ayant obtenu leur précieux sésame via cette solution. De même que l’expérience, le nombre d’années de permis permet à l’assuré de voir le montant de sa prime diminuer, à partir de la quatrième année.


2/ Le véhicule et son usage au cœur de la définition du prix

- La marque : élément d’influence sur le prix. Les marques des véhicules conduits ont logiquement un rôle dans la définition du prix : l’usager paiera par exemple moins cher avec une Dacia ou une Opel, et plus cher avec une Lexus.

- Prime à l’essence. De plus, l’énergie du véhicule pèse dans la balance : rouler à l’essence coûte moins cher en assurance. Selon Christophe Triquet, Directeur Général de meilleureassurance.com,il y a au moins 2 raisons expliquent cette différence : Tout d’abord le montant des réparations est plus élevé sur les moteurs diesel et les véhicules diesel sont plus volés que les véhicules essence, le risque étant plus élevé, il se répercute directement sur les tarifs. »

. Les locations longue durée pénalisées sur les grilles tarifaires. Le mode d’acquisition du véhicule influe également sur le montant de l’assurance : s’il a été acquis en leasing l’assuré paiera plus cher. Enfin, l’utilisation du véhicule à des fins privées mais également pour des tournées professionnelles régulières augmente la facture.


3/ Les Bretons et l’Ouest de la France mieux lotis que les Franciliens et le Sud-est

En tête du classement nous retrouvons la région Bretagne et la région Pays de La Loire avec les 4 villes les moins chères de France : Laval, Brest, Cholet et Lorient ; La Bretagne et les Pays de La Loire étant les régions qui connaissent le moins de sinistres auto en France.
En bas du tableau, les régions Île-de-France et Provence Alpes Côte d’Azur : Cannes, Sartrouville, Sarcelles et Nîmes, villes où le montant de l’assurance auto est le plus cher. « Île-de-France est dernière du classement pour plusieurs raisons », explique Christophe Triquet.« La région compte de très nombreux jeunes conducteurs, le taux de sinistralité y est élevé : collisions, bris de glace, vandalisme, etc. Et le parc automobile est plus neuf que dans les autres régions », ajoute-t-il.

Accédez ici à l’infographie de l’étude :
http://www.lecomparateurassurance.com/presse/265-assurance-auto-chouchous-malaimes-assureurs

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...

BE - Culture & Société
ABONNES
TOP 5 des métiers à impact qui recrutent en 2019.

 Les métiers du Développement Durable et de la RSE ont  le vent en poupe !Répondant aux desiderata d'une génération en quête de sens d'une part, et aux nouveaux enjeux et nouvelles obligations législatives des entreprises françaises d'autre part, ces carrières - plus nombreuses et plus riches - ne cessent d'attirer un public toujours plus large. Birdeo, cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable, a analysé les besoins exprimés par ses 200 clients,...