Connexion
/ Inscription
Mon espace

Près d’1/3 des cadres arrêteraient de manager s’ils le pouvaient

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

La moitié des cadres interrogés par Cadreo, service emploi & carrière dédié aux cadres expérimentés et dirigeants, déclarent manager une équipe.
- Cette fonction, essentielle pour eux, est-elle cependant toujours bien vécue ?
- Continueraient-ils de manager s’ils pouvaient arrêter ?
- Quelles difficultés rencontrent-ils ?

Extrait des résultats de l’enquête réalisée auprès de 630 cadres : « Les cadres français face au management » 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 


9 managers sur 10 aiment manager

La tâche n’est pas toujours aisée et peut prendre une part importante de l’agenda des cadres, mais ils sont malgré cela 91% à déclarer aimer manager. La première raison qu’ils citent est le facteur humain (76%) puis le fait de mener des projets de A à Z (64%) ou encore les responsabilités supplémentaires que cela implique (41%). Nous trouvons également la possibilité de déléguer (43%), mais assez peu le statut social que cela offre (6%) ou le fait d’être chef (4%).

En revanche, malgré cette appétence, quand on leur demande si, à salaire égale, ils choisiraient de continuer de manager, 29% d’entre eux décideraient d’arrêter.
Ce chiffre peut s’expliquer par le temps que le management prend dans leur fonction puisque 59% des cadres y consacrent plus de 25% de leur temps (dont 22% plus de 50%).


1 manager sur 5 a démarré sans expérience

Pour beaucoup, manager rime avec expérience, cependant, 21% des cadres interrogés le sont depuis le début de leur carrière. Au total, ils sont 60% à l’avoir été avec moins de 6 ans d’expérience quand 13% ont dû attendre 10 ans au moins.

La composition de leurs équipes est, elle, très hétérogène. En effet, 28% encadrent une équipe composée de 1 à 4 personnes, 25% de 5 à 9 collaborateurs et 39% managent une équipe comprise entre 11 et 49 personnes. Enfin, 8% ont sous leur responsabilité plus de 50 collaborateurs.


1 manager sur 2 manque d’accompagnement de la part de son entreprise

Lorsqu’on interroge les managers sur les difficultés qu’ils rencontrent, le manque de leviers pour motiver leurs collaborateurs arrive en tête avec 64%. En creusant la question, on remarque que le principal levier de motivation utilisé est la perspective d’évolution (60%), suivi des sessions de team building (41%) et des avantages financiers (37%) et en nature (11%).

L’autre difficulté mise le plus en avant est le manque d’accompagnement de l’entreprise (48%). Ils sont d’ailleurs 45% à se déclarer globalement en désaccord avec la politique managériale de leur entreprise. En cas de divergence, 73% déclarent malgré tout appliquer cette politique et 82% annoncent faire remonter leur opinion à leur supérieur ou au service RH. Les difficultés qui arrivent ensuite sont la chronophagie (25%), la difficulté à manager les différentes générations (22%) et le manque de formation (21%).

Enfin, cette étude met en avant une volonté globale de manager mais des conditions pas toujours faciles pour exercer cette fonction. A eux et aux entreprises de réagir pour que le management s’effectue dans les meilleures conditions, à la fois pour les managers et pour les collaborateurs.

A propos de Cadreo : http://www.cadreo.com/qui-sommes-nous


 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Affacturage : Factofrance accompagne ses clients aux Etats-Unis

Complémentaire à un contrat d'affacturage français ou Paneuropéen, cette offre proposée par Factofrance, acteur dans le secteur de l'affacturage en France, permet aux entreprises éligibles de financer le développement de leurs filiales américaines Les Etats-Unis est un pays d'implantation privilégié des entreprises françaises, où ces dernières réalisent 16% de leur chiffre d'affaires, soit 203 Mds€. Viennent ensuite l'Allemagne avec 117 Mds€ et le Royaume-Uni avec 108 Mds€. Les Etats-Unis...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Bpifrance signe une convention pour accompagner les entreprises à impact social

Christophe Itier, Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'innovation sociale, a signé avec Bpifrance une convention de partenariat d'une durée de 3 ans visant à renforcer leur coordination pour accompagner le développement et la croissance des entreprises à impact social. Représentant plus de 200 000 entreprises, 2,3 millions de salariés et près de 10% du PIB en France, ce secteur constitue un levier majeur pour répondre de façon concrète aux défis sociétaux d'aujourd'hui et...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Appétence des ETI pour les dispositifs d’épargne salariale et retraite

Amundi, n°1 de l'épargne salariale et retraite en France publie, en partenariat avec le Groupe RH&M1, et le concours d'Audirep2, le baromètre 2018 consacré à la politique de rémunération et d'avantages sociaux des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). Cette nouvelle étude montre que les dispositifs d'épargne salariale et retraite sont au cœur des politiques de ressources humaines de pratiquement toutes les ETI interrogées. 97% des ETI proposent plus de 4 dispositifs d'Epargne Salariale &...