Connexion
/ Inscription
Mon espace

Près d’1/3 des cadres arrêteraient de manager s’ils le pouvaient

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

La moitié des cadres interrogés par Cadreo, service emploi & carrière dédié aux cadres expérimentés et dirigeants, déclarent manager une équipe.
- Cette fonction, essentielle pour eux, est-elle cependant toujours bien vécue ?
- Continueraient-ils de manager s’ils pouvaient arrêter ?
- Quelles difficultés rencontrent-ils ?

Extrait des résultats de l’enquête réalisée auprès de 630 cadres : « Les cadres français face au management » 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 


9 managers sur 10 aiment manager

La tâche n’est pas toujours aisée et peut prendre une part importante de l’agenda des cadres, mais ils sont malgré cela 91% à déclarer aimer manager. La première raison qu’ils citent est le facteur humain (76%) puis le fait de mener des projets de A à Z (64%) ou encore les responsabilités supplémentaires que cela implique (41%). Nous trouvons également la possibilité de déléguer (43%), mais assez peu le statut social que cela offre (6%) ou le fait d’être chef (4%).

En revanche, malgré cette appétence, quand on leur demande si, à salaire égale, ils choisiraient de continuer de manager, 29% d’entre eux décideraient d’arrêter.
Ce chiffre peut s’expliquer par le temps que le management prend dans leur fonction puisque 59% des cadres y consacrent plus de 25% de leur temps (dont 22% plus de 50%).


1 manager sur 5 a démarré sans expérience

Pour beaucoup, manager rime avec expérience, cependant, 21% des cadres interrogés le sont depuis le début de leur carrière. Au total, ils sont 60% à l’avoir été avec moins de 6 ans d’expérience quand 13% ont dû attendre 10 ans au moins.

La composition de leurs équipes est, elle, très hétérogène. En effet, 28% encadrent une équipe composée de 1 à 4 personnes, 25% de 5 à 9 collaborateurs et 39% managent une équipe comprise entre 11 et 49 personnes. Enfin, 8% ont sous leur responsabilité plus de 50 collaborateurs.


1 manager sur 2 manque d’accompagnement de la part de son entreprise

Lorsqu’on interroge les managers sur les difficultés qu’ils rencontrent, le manque de leviers pour motiver leurs collaborateurs arrive en tête avec 64%. En creusant la question, on remarque que le principal levier de motivation utilisé est la perspective d’évolution (60%), suivi des sessions de team building (41%) et des avantages financiers (37%) et en nature (11%).

L’autre difficulté mise le plus en avant est le manque d’accompagnement de l’entreprise (48%). Ils sont d’ailleurs 45% à se déclarer globalement en désaccord avec la politique managériale de leur entreprise. En cas de divergence, 73% déclarent malgré tout appliquer cette politique et 82% annoncent faire remonter leur opinion à leur supérieur ou au service RH. Les difficultés qui arrivent ensuite sont la chronophagie (25%), la difficulté à manager les différentes générations (22%) et le manque de formation (21%).

Enfin, cette étude met en avant une volonté globale de manager mais des conditions pas toujours faciles pour exercer cette fonction. A eux et aux entreprises de réagir pour que le management s’effectue dans les meilleures conditions, à la fois pour les managers et pour les collaborateurs.

A propos de Cadreo : http://www.cadreo.com/qui-sommes-nous


 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...