Connexion
/ Inscription
Mon espace

Redynamiser les centres villes désertifiés, thème de la 8ème Convention nationale du commerce de la FNAIM

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

« Désertification des centres villes et nouveaux concepts pour les redynamiser », thème de la 8ème convention nationale du commerce organisée par la FNAIM les 25 et 26 mars prochain à Saint-Malo.

Cette Convention rassemble les professionnels de l’immobilier de commerce à un moment où le secteur est frappé par des bouleversements importants. « Notre secteur connait encore et toujours de formidables bouleversements. Les évolutions technologiques ayant percuté les modèles économiques anciens, les modes de consommation de nos concitoyens mais aussi leurs déplacements et leur rapport à la ville ont profondément changé, relate Philippe Maitre, Président de la commission commerce de la FNAIM. Des modèles ont disparu, d’autres émergent, se renouvellent, et nous nous mobilisons pour définir les meilleures solutions pour demain ».

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Sur le sujet « Revitalisation des centres villes et bourgs ruraux », les intervenants apporteront des points de vue, pour trancher entre constat alarmant et réalité des chiffres :
- Olivier Razemon, journaliste au Monde et auteur d’un livre édifiant sur « Comment la France a tué ses villes »
- Thibault Le Carpentier, président d’Obsand (société de conseil dans le développement de stratégies commerciales) et membre du Club des managers de centre-ville et de territoire
Sur les nouveaux concepts commerciaux pour redynamiser les centres villes :
- Emmanuel Le Roch, Directeur Général de Procos
- Erwan Rouxel, Fondateur associé de Baïla Pizzas

Pour Philippe Maitre, « C’est pour nous, une période à la fois difficile et passionnante. La revitalisation des centres villes, la fluidification des transmissions de commerces et d’entreprises sont d’actualité mais nous sommes également confrontés à des évolutions juridiques nombreuses et contraignantes. Nous avons donc l’obligation d’être attentifs à toutes ces évolutions et surtout proactifs, pour adapter notre métier aux nouvelles donnes ».


Principaux thèmes de la Convention

Actualités du secteur
La Convention permettra à la FNAIM de faire le point sur l’actualité du secteur, décrypter les chiffres et les tendances concernant le droit au bail et les valeurs locatives par exemple.
Ce sera également l’occasion de parler de la désertification des villes et des bourgs avec des spécialistes qui n’ont pas tous la même vision, mais aussi des nouveaux concepts de centres villes et des perspectives qu’ils offrent.

Accompagner les professionnels de l’immobilier
Cette Convention a d’autre part pour objectif d’accompagner les professionnels de l’immobilier dans la compréhension des évolutions réglementaires. Après la loi Pinel, la loi ESS, la loi Macron, les obligations liées à l’accessibilité, il y a encore bien des points qui suscitent encore des interrogations. La matinée du dimanche sera consacrée à ces sujets et quatre avocats spécialisés ainsi qu’une juriste de la Fédération, répondront notamment aux questions des participants pour les aider à y voir plus clair.

Travaux de la commission
Enfin, les travaux en cours de la Commission (Charte de l’ITEC et certification, création d’une spécialité professionnelle dédiée sur la carte T - « Transaction »-, mise en place d’un fichier commun des exclusivités, etc.) seront évoqués.

Jean-François Buet, Président de la FNAIM, conclut : « A l’image de tous les adhérents de la FNAIM, les Intermédiaires en Transmission d’Entreprises et de Commerces FNAIM sont de véritables experts dans leur domaine : à l’entière écoute de leurs clients, ils sont en dynamique permanente pour intégrer des solutions innovantes à leurs activités et s’investissement pour répondre à la problématique de fond de revitalisation des centres villes. Cette édition sera sans nul doute de très belle qualité, j’invite tous les professionnels - adhérents FNAIM ou non - à nous rejoindre pour échanger sur ces sujets d’actualité ! »

http://www.fnaim.fr/

 


Soyez acteur de la finance responsable ! 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...