Connexion
/ Inscription
Mon espace

Hausses légères et progressives des taux immobiliers

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Globalement, ce mois-ci la tendance haussière se poursuit. Les taux remontent doucement mais sûrement et pas de la même façon pour tous les profils et toutes les durées. Dans le détail, notons que :

- 4 taux mini sur 6 affichent des hausses qui vont de 5 à 19 centimes. Parmi lesquelles les durées les plus demandées 15 et 20 ans qui ont vu leurs taux décoller pour atteindre 1,09% sur 15 ans (contre 0,90% en janvier) et 1,20% sur 20 ans (contre 1,10% en janvier).
- 2 taux moyens sur 6 sont à la hausse : ce sont la durée la plus courte (7 ans) et la durée la plus longue (30 ans) qui présentent respectivement ce mois-ci 1,10% et 2,65%. Les autres durées présentent des taux moyens stables.

« Ce mois-ci encore, le même mouvement à la hausse continue bien qu'il soit moins généralisé qu'en janvier, relève Cécile Roquelaure, Directrice des Etudes et de la Communication d'Empruntis. Les banques n'hésitent pas à afficher des augmentations qui peuvent aller jusqu'à 40 centimes, même si la moyenne est plutôt autour de 10 centimes. Cependant, tous les établissements bancaires ne mènent pas la même politique : si 50% des barèmes reçus (dont 5 banques nationales) présentent des hausses, 38% nous ont adressé des barèmes à la baisse (dont 1 banque nationale). 
« La quasi-totalité des baisses, exception faite de l'enseigne nationale, ciblent des profils premium... La hausse concerne donc tous les profils, les baisses quasi exclusivement les profils premium. Reste la négociation pour limiter l'impact de ces hausses et bien sûr la mise en concurrence. En effet, les politiques de taux peuvent varier fortement entre les établissements. Une chose est sûre : si l'impact reste limité, il est d'ores et déjà là pour les emprunteurs. »

15% des Français prévoient d'acheter un bien immobilier en 2017Parmi ceux qui ont un projet cette année :
- 10%
envisagent d'acheter leur résidence principale ;
- 7% envisagent d'acheter un bien immobilier pour le mettre en location ;
- 4% envisagent d'acheter une résidence secondaire.

Quant au financement, ce sondage relève que 92% des Français envisagent de contracter un crédit pour financer leur logement.

Dernier point relevé par ce sondage : 45% de Français qui ont le projet d'acquérir une résidence principale envisagent de contracter un crédit sans apport.

http://www.empruntis.com/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation