Connexion
/ Inscription
Mon espace

Une possibilité que le Brexit ne puisse finalement pas se produire ?

ABONNÉS

Nadège Dufossé, Responsable de l'allocation d'actifs chez Candriam, commente l'intervention de Theresa May du 17 janvier

« Comme on pouvait s’y attendre, Theresa May a annoncé hier un Brexit sans compromis "half-in, half-out". Les marchés avaient anticipé cette nouvelle car de nombreux détails avaient déjà été publiés dans la presse depuis quelques jours. Ces anticipations peuvent expliquer la réaction des marchés et le rebond de la livre observé le 17 janvier. Les positions courtes sur la devise prises par les investisseurs en raison de l’incertitude sur la voie choisie pour le Brexit ont été partiellement renversées hier, car le discours de Theresa May clarifie la situation. Le deuxième point important de son discours a été la décision de faire voter le résultat final des négociations sur le Brexit par le parlement. Les conséquences ne sont pas encore claires mais les marchés prennent en compte également la possibilité que le Brexit ne puisse finalement pas se produire...C'est paradoxal car imaginer un rejet de l’accord par le parlement après des années de négociations n’est pas un élément positif.

Nous restons donc prudents à ce stade. Si nous n'avons pas encore vu d'impact négatif du Brexit sur l'économie britannique, le pays devrait faire face à une certaine faiblesse à venir. Les négociations seront difficiles car l’UE devra démontrer sa force politique si elle veut préserver son intégrité. La monnaie devrait rester volatile et globalement sous pression. Nous la voyons évoluer dans un intervalle assez large entre 0,83 et 0,94 par rapport à l'euro. Nous restons négatifs sur le marché boursier britannique, en particulier sur l'indice plus domestique, FTSE 250. Nous prévoyons également une poursuite de la hausse des taux avec des pressions inflationnistes croissantes. »

https://www.candriam.be


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...