Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Tribune] Utiliser son épargne salariale pour financer un projet immobilier

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Ludovic Huzieux, Directeur associé, co-fondateur d’Artémis courtage*

Selon l’AFG, plus de 10 millions de salariés bénéficient d'un plan d'épargne entreprise (PEE), interentreprise (PEI) ou encore d'un plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco).
Si vous êtes salarié et que vous bénéficiez d’un plan d’épargne salariale, ce dernier peut vous aider à boucler le financement de votre projet immobilier ou, dans certains cas, des travaux d’agrandissement de votre logement. A condition de suivre certaines règles, l’épargne salariale représente un apport non négligeable lors de votre opération.


Cas de déblocage autorisé

Les sommes placées sur un PEE ou un PEI restent en principe bloquées pendant au minimum 5 ans. Passé ce délai, votre épargne est disponible. Si ce n'est pas le cas, sachez que l’acquisition de votre résidence principale ou des travaux d'agrandissement font partie des 9 cas de déblocage anticipé autorisés par le législateur. Cela permet de récupérer vos fonds sans aucune fiscalité : les plus-values et les revenus engrangés sur votre plan sont ainsi exonérés d’impôt (excepté des prélèvements sociaux de 15,5%).

Pour pouvoir débloquer vos avoirs sur le PEE, les travaux d’agrandissement doivent permettre la création de mètres carrés supplémentaires : cela peut résulter d’une extension au sol, d’une surélévation ou d’un aménagement des combles par exemple. Certains travaux sont exclus comme la construction d’une cave, d’un garage, d’une terrasse ou d’une véranda tout comme les travaux de rénovation, de réparation ou d’économie d’énergie. Enfin, le déblocage anticipé de votre épargne ne peut pas concerner l’achat d’une résidence secondaire ou d’un seul terrain.

L’achat de la résidence principale (ou sa construction) est également un cas de déblocage possible dans le cadre du Perco. En revanche, l’agrandissement du logement n'est pas autorisée (seule la remise en état de votre logement après une catastrophe naturelle est admise pour débloquer vos fonds).


Plusieurs conditions à respecter

Pour débloquer votre épargne salariale, vous devez vous adresser à votre teneur de comptes (par voie postale ou Internet). Concrètement, vous avez 6 mois pour faire votre demande de remboursement à compter du fait générateur (acte d'acquisition, compromis, contrat de construction, contrat de réservation...). Il n'y a aucun délai concernant le Perco. Il faut remplir un formulaire et accompagner votre demande des différents justificatifs exigés par le teneur de comptes : promesse ou compromis de vente, contrat de réservation lors d’une vente en l’état de futur achèvement (VEFA), contrat de construction et permis de construire en cas d’agrandissement...

Vous devez enfin fournir un plan de financement. Les fonds que vous pouvez récupérer sont limités : leur montant ne peut excéder le coût global de l’acquisition, augmente, des frais d’acte notarié, d’enregistrement et d’hypothèque, diminué du montant des prêts obtenus et de l’éventuel apport personnel. En outre, les sommes débloquées doivent être intégralement employées au financement de votre achat. Une fois ces démarches réalisées, le déblocage, total ou partiel, de votre épargne prendra la forme d’un règlement unique au bout de quelques jours.


A noter :
Le plan d’épargne retraite populaire (Perp), qui peut être souscrit par tous les épargnants, offre également la possibilité de récupérer votre épargne sous forme de capital à l'âge de la retraite si vous achetez votre logement. Seule condition : il ne faut pas avoir été propriétaire de votre résidence principale depuis au moins 2 ans.

*Artémis courtage. Créée en 2009, et représentant près de 5 Mds€ de crédits négociés depuis sa création, Artémis courtage est une société de courtage, intermédiaire en opérations de banques et services de paiement (I.O.B.S.P), spécialisée en crédits immobiliers et en assurances emprunteurs.

www.artemiscourtage.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...