Connexion
/ Inscription
Mon espace

Où vivent les milliardaires ? Que recherchent-ils ?

ABONNÉS

Les HNWI, High Net Worth Individuals, ont une fortune comprise entre 1 et 30 M$. Les UHNWI, pour Ultra High Net Worth Individual, ont une fortune supérieure à 30 M$.

Alors qu’ils étaient moins de 100 000 en 1995, ils sont aujourd’hui 212 615 et représentent 12% des richesses de la planète. A l’horizon de 2020, ils devraient dépasser la barre des 318 000.

Principalement concentrés aux Etats-Unis, où ils sont un peu plus de 91 000, ils se retrouvent aussi dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (69 000). L’Asiesemble un peu à la traîne, avec 51 000 personnes recensées. Mais sa progression reste la plus spectaculaire, avec un taux de croissance annuel de la richesse de 2,9% contre respectivement 2,4% et 1,9% dans les deux premières régions.

Un dixième des UHNWI possède au moins 5 résidences, disséminées partout dans le monde. Si 17% des personnes ont reçu leur patrimoine en héritage, il est à noter que 19% ont fait fructifier le legs qu’ils ont reçu, alors que la majorité, 64%, sont des self-made-men qui ont créé leur propre richesse. Ceci a son importance pour les choix d’implantation de leurs résidences.


L
e top ten des villes gagnantes va de Londres à Washington 

Pourquoi Londres arrive en tête
Comme l’explique Barnes, la première place de la capitale du Royaume-Uni est justifiée, car elle satisfait à tous les critères d’exigence : aspects pratiques, émotionnels et financiers. Londres obtient d’excellents résultats dans plus de la moitié des sous-classements établis selon différents indicateurs que sont la richesse culturelle, les enseignes de luxe, l’éducation, la mobilité, l’investissement à risque limité, la multiplication des entreprises et la concentration d’UHNWI vivant dans la ville. Londres se classe également dans le TOP 10 du classement concernant la sécurité personnelle et écologique.


L’énorme potentiel de rattrapage de Paris, classé 5e

Après une période de chute des prix et des transactions, le marché a repris fortement depuis mi-2015. L’immobilier haut de gamme reste néanmoins plus abordable qu’à Londres ou New York. Les opportunités de programmes neufs sont restreintes au cœur de la ville, mais le projet du Grand Paris ouvre des possibilités de nouveaux développements haut de gamme à l’extérieur de la capitale. Ainsi, les années à venir devraient être témoin d’une forte reprise du marché avec une hausse prévisible des prix.
« Paris représente aujourd’hui une destination phare pour les investisseurs avec des prix encore très raisonnables. Nous prévoyons un rattrapage de Paris par rapport aux autres grandes capitales telles que Londres ou New York à un horizon de 3 à 5 ans », note Thibault de Saint Vincent, Président de Barnes.
Cependant, Paris n’est pas toute la France. Au classement des destinations de villégiature pure, notons aussi Cannes, Saint-Tropez et Megève-Chamonix, qui  réalisent un beau tir groupé, derrière les Hamptons, mais devant Gstaad et Aspen. 


Une tendance lourde est enclenchée

Des obstacles se dressent donc sur la route des milliardaires. Ils sont essentiellement de nature fiscale. C’est le cas en Australie, pour contrer l’appétit des Chinois ; en Grande-Bretagne, pour ne pas laisser le centre de Londres aux milliardaires, et on retrouve le même réflexe de protection en Suisse. Des difficultés conjoncturelles se sont aussi multipliées ces derniers mois : croissance ralentie, prix du pétrole bas, effet Brexit, élection imprévue de Donald Trump, offre excédentaire de programmes neufs.

Partout, la même aspiration au luxe est observée, partagée par un nombre grandissant de personnes qui accèdent au club des UHNWI. Ils assurent le succès des villes valeurs sûres et la promotion de nouveaux lieux stars.

http://www.barnes-international.com/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...