Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Tribune] Entreprises et salariés : ce qui change en 2017

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Grégoire Leclercq, Président Directeur Général de Itool Systems, éditeur de logiciels de gestion en ligne pour les entreprises


Loi travail, loi de finances 2017, prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, nouveaux seuils sociaux, droit à la déconnexion, explications :

1/ Loi travail

Promulguée le 9 août 2016, cette loi propose plusieurs changements qui vont assouplir le Code du travail et soulager les entreprises, notamment l'accord d'entreprise.

Une durée légale et maximale de travail inchangée, mais…
La durée maximale de travail au-delà de 12 semaines de travail consécutives est plafonnée à 44h. Un accord de branche pouvait être promulgué pour déroger à la règle (maximum 46h). La loi donne également ce pouvoir aux accords d'entreprises et d'établissements.
La majoration des heures supplémentaires - bien que restant par défaut inchangée à 25% pour les 8 premières heures et 50% pour les suivantes -  peut être renégociée par accord de branche. En revanche, le seuil ne peut pas aller en dessous des 10%.

Changement au niveau des congés payés
Depuis le 1er janvier, l'accord d'entreprise est priorisé concernant le fractionnement des congés payés. Faute d'accord la loi s'appliquera par défaut (12 jours seront obligatoirement pris entre le 1er mai et le 31 octobre). De plus, un employé qui vient d'arriver peut désormais prendre directement ses congés payés qui sont en cours d'acquisition (sous réserve d'avoir le solde nécessaire) au lieu d'attendre qu'elles soient effectivement acquises. Des congés exceptionnels ont vu leur seuil évoluer, comme par exemple lors d'un décès d'un proche.

Le droit à la déconnexion pour les salariés
Les entreprises pourvues d'un délégué syndical auront l'obligation d'autoriser la déconnexion. C'est-à-dire que les entreprises - de plus de 50 salariés uniquement - devront lutter contre l'usage intempestif des outils numériques en mettant en place des accords avec le comité d'entreprise visant à réguler ces usages. Il s'agit par exemple de se déconnecter pendant ses heures de pause, ou de désactiver les mails professionnels pour le week-end.

La feuille de paie dématérialisée
Le salarié pourra désormais recevoir sa fiche de paie par email. Le format papier ne sera plus obligatoire.


2/ Loi de finances 2017

La loi finance 2017 fixe une imposition sur les sociétés à la baisse.

Un impôt sur les sociétés à 28%
L'impôt sur les sociétés baisse de 5 points pour les entreprises réalisant un chiffre d'affaires inférieur à 75 000€ (pour les petites entreprises uniquement).  Au-delà, le taux revient à 33,33%.

Les aides financières pour les entreprises
- Le taux du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi pour la France métropolitaine passe de 6 à 7%. Celui des DOM-TOM reste inchangé.
- Le crédit d'impôt du métier et des arts est prorogé jusqu'en 2019. Il permet de bénéficier de 10% d'aides à la conception de nouveaux produits ou dépôts de brevets.
- Le crédit d'impôt d'investissement est renforcé en Corse (de 20 à 30%).
- L'amortissement exceptionnel des logiciels pour les exercices ouverts en 2017 est supprimé.
- Le crédit d'impôt pour la prospection commerciale est supprimé.


3/ Prélèvement à la source des impôts sur le revenu

En 2017, les contribuables seront imposés sur les revenus de 2016. Dès 2018, ils devront s'acquitter de l'impôt au titre des revenus perçus l'année en cours et non plus au titre des revenus perçus l'année précédente. 2017 sera donc une année blanche dans le sens où les revenus ne seront pas imposés exceptés ceux venant de catégories exceptionnelles, comme précisé par l'administration fiscale pour éviter les abus (imposition des dividendes, participations et intéressements, plus-values immobilières, indemnité de rupture de contrat). Enfin, en 2018, l'impôt sur le revenu sera prélevé à la source donc directement sur la fiche de paie. Côté entreprise, le prélèvement à la source oblige l'employeur à connaître le taux d'imposition de son salarié, taux qui lui sera donné par l'administration fiscale.


4/ Le compte personnel d'activité (CPA)

Le CPA s'inscrit dans un contexte où les salariés sont de plus en plus mobiles et souhaitent assurer et conserver les droits acquis par le salarié au sein de ses différents postes. Le compte personnel d'activité réunit le compte personnel de formation ainsi que le compte de pénibilité. Il ouvre de nouveaux droits universels :
- Le compte personnel de formation s'étend à la fonction publique et aux travailleurs indépendants,
- Le CPA permettra aussi de financer des bilans de compétences et l'accompagnement à la validation des acquis de l'expérience,
- Le compte personnel d'engagement de soi qui permet aux salariés d'effectuer des missions de bénévolats et volontariats,
- Un compte dédié à la formation des jeunes décrocheurs.


5/ informations sociales et numériques

Smic, Sécurité sociale
Le smic sera revalorisé de 0,9% pour passer de 9,67€/h à 9,76€/h. Le plafond de la sécurité sociale est revalorisé à 1,6%.

Le tiers-payant partiel
Pour les professionnels de la santé, il est impératif d'instaurer un tiers-payant partiel (part de la sécurité sociale) pour des problèmes médicaux de longue durée. Il est nécessaire de bien suivre le calendrier de la généralisation complète.

Facturation dématérialisée
La transition progressive de la dématérialisation des factures a commencé et se terminera en 2020. Pour l'instant, seules les grandes entreprises sont concernées, au 1er janvier de :

- 2017 : obligation pour les grandes entreprises de plus de 5 000 salariés et les personnes publiques

- 2018 : obligation pour les entreprises de taille intermédiaire de 250 à 5 000 salariés

- 2019 : obligation pour les petites et moyennes entreprises de 10 à 250 salariés

- 2020 : obligation pour les très petites entreprises de moins de 10 salariés.


Bien que cette liste ne soit pas exhaustive, elle donne une idée des divers changements les plus importants. Reste à savoir maintenant quels impacts ces changements auront sur les entreprises.

http://www.itool.com/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...