Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les taux de crédits immobiliers sont repartis à la hausse

BE - Culture & Société
ABONNÉS

En moyenne, en janvier, les taux pratiqués ont crû entre 0,15% et 0,35% suivant les établissements financiers et les durées. Malgré cela, les meilleurs taux pratiqués par Cafpi restent très attractifs avec 0,70% sur 10 ans, 0,80% sur 15 ans, 1,00% sur 20 ans et 1,25% sur 25 ans.

Selon Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi : « La courbe s’est inversée. On devrait connaître une hausse légère, mais continuelle sur les prochains mois»


Quelles perspectives pour 2017 ?

Effet obligataire. Dans les mois à venir, le risque porte sur les taux longs. Les OAT 10 ans se situent aujourd’hui à 0,58% contre 0,33% en moyenne le trimestre dernier et devraient continuer à progresser dans les mois à venir. Les banques répercutent ce risque sur les taux qu’elles proposent à leurs clients.

Effet inflationniste. Dans un second temps, les taux seront confrontés au retour de l’inflation, due à l’augmentation des prix de l’énergie, notamment le pétrole, et à la baisse de l’euro face au dollar. Cette inflation sera certes faible, mais elle va augmenter le coût (loyer) de l’argent pour les banques, qui devront s’adapter en augmentant leurs taux.
Les taux vont continuer à remonter, mais cette hausse restera limitée. «  Nous estimons que les taux augmenteront en moyenne de +0,5% sur le 1er semestre 2017 » précise Philippe Taboret. Ils resteront donc très faibles, inférieurs à 2% sur 20 ans et surtout inférieurs à ceux proposés à la même époque l’an dernier.

Par exemple, pour un crédit de 200 000€ sur 20 ans, une hausse de 0,5%  des taux de crédits représente 45€ supplémentaires pour les mensualités et un coût final du crédit en hausse d’un peu plus de 10 000€.


L’assurance emprunteur toujours aussi importante
La loi dite Sapin 2 avait ouvert la voie à la possibilité de résilier annuellement son assurance emprunteur. Le 8 décembre dernier, le Conseil Constitutionnel a censuré cette mesure. « Quand on sait que l’assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 30% du coût total du crédit, surtout en cette période de taux très bas, cette mesure avait tout son sens », indique Philippe Taboret.
La délégation d’assurance, mise en place par les lois Lagarde et Hamon, laisse aux emprunteurs la possibilité de choisir librement leur assurance à condition de présenter des garanties équivalentes à celles exigées par l’établissement prêteur.


Une année 2016 de tous les records qui se poursuit
Si 2016 a connu les taux historiquement les plus bas, elle a également permis d’établir des records de production de crédits et d’opérations immobilières réalisées. Grâce à une fin d’année très active, la barre des 230 Mds€ de crédits réalisés devrait être dépassée. « Signe de cette embellie de fin d’année, Cafpi a monté 6 650 nouveaux dossiers durant le mois de décembre 2016, contre 3 650 l’année précédente », précise Philippe Taboret.


Les premiers jours de 2017 semblent suivre cette tendance. « Les agendas des courtiers sont déjà pleins, note Philippe Taboret. Plus que jamais les candidats à l’accession souhaitent profiter des taux toujours bas et des prix encore stables. »

Lire plus en détail la météo des taux…
http://www.cafpi.fr/imgs/bibliotheque_fichier/Meteo_profil_emprunteur_janvier17.pdf

… ainsi que les taux en régions
http://www.cafpi.fr/imgs/bibliotheque_fichier/Meteo_les_taux_janvier17.pdf


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...