Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Avis d’expert] Résiliation d’une complémentaire santé soumise depuis le 1er juin 2008 à la Loi Chatel

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Quelles sont les exceptions ? Comment éviter les pièges ? Par Julien Fillaud, Directeur Général de Mutuelle-Conseil.com

Les assurances santé Individuelles sont soumises depuis le 1er juin 2008 à la Loi Chatel, permettant aux consommateurs de résilier leur contrat d'assurance avant la date de fin de période contractuelle. Il est important de noter que cette Loi ne concerne que les contrats à tacites reconductions couvrant les personnes physiques, en dehors de leurs activités professionnelles. Elle n’est ni applicable aux assurances-vie ou décès, ni aux contrats d'assurance groupe.

En 2016, 95% des Français sont couvert par une complémentaire santé, dont certaines d’entre elles sont dites associatives. Ces dernières sont des mutuelles collectives facultatives et regroupent plusieurs assurés au sein d'une association (régie par les dispositions de la loi association 1901). Cette association souscrit un contrat auprès d'une mutuelle pour le bénéfice de ses membres. Ce contrat d'assurance groupe est une modalité du contrat inscrite dans les Conditions Générales de Ventes (CGV). Celui-ci fonctionne de la même manière qu'un contrat d'assurance classique, excepté qu'il est applicable à un groupe de personnes. Attention, ces associations ne sont pas soumises aux dispositions de la Loi Chatel. Cette Loi a été conçue pour la protection des droits des souscripteurs de contrats individuels. Dès lors, les contrats d'assurance de groupe à adhésion facultative, souscrits par des associations (qualifiées à tort d'individuelles) n'entrent pas dans le champ d'application de la Loi Chatel, puisque le souscripteur du contrat n'est pas l'assuré mais bien l'association.

Au moment de résilier sa complémentaire santé dans le cadre de cette loi, le souscripteur doit s’assurer s’il a souscrit à un contrat d’assurances groupe, en se référant au CGV. Cette vérification lui permettra par ailleurs de connaitre les modalités de résiliation.

Enfin, il est possible de résilier sa mutuelle :
- À échéance annuelle en respectant le délai de préavis de 2 mois
- En cas de modification du contrat (cf. article L141-4 du code des assurances)
- Aux conditions prévues contractuellement avec sa mutuelle.

Conclusion : il est important de se renseigner sur le statut d’une mutuelle et d’évaluer ses avantages et inconvénients avant d'y souscrire : si les contrats collectifs à adhésion facultative offrent parfois des garanties supérieures aux contrats individuels, la Loi Chatel n’est pas applicable pour ce type de contrat, et il est plus compliqué de les résilier hors échéance annuelle.

http://www.mutuelle-conseil.com/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...

BE - Culture & Société
ABONNES
TOP 5 des métiers à impact qui recrutent en 2019.

 Les métiers du Développement Durable et de la RSE ont  le vent en poupe !Répondant aux desiderata d'une génération en quête de sens d'une part, et aux nouveaux enjeux et nouvelles obligations législatives des entreprises françaises d'autre part, ces carrières - plus nombreuses et plus riches - ne cessent d'attirer un public toujours plus large. Birdeo, cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable, a analysé les besoins exprimés par ses 200 clients,...