Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

Modèle SCOP et SCIC : la coopération vecteur de l’innovation

Comme l’explique le Conseil National du Numérique dans son rapport « Travail, Emploi, Numérique, les nouvelles trajectoires », le mouvement coopératif et les écosystèmes numériques gagneraient à se rapprocher. En effet, les modèles d’organisation en SCOP ou en SCIC sont particulièrement adaptés à des projets de plateformes numériques soutenables et équitables. Illustrations avec deux SCIC innovantes du territoire.

Mnémotix, la Smart’up coopérative

Créée en janvier 2013, Mnémotix est une coopérative du numérique. Implantée à Mandelieu, cette SCIC démontre comment les formes coopératives sont prédisposées à se déployer dans le numérique, terrain de création collective et d’innovation ouverte. Nouvelle génération d’entreprise d’information fortement ancrée dans la recherche, la société Mnémotix est spécialisée dans l’ingénierie des connaissances et la valorisation de données numériques.
Consulting, modélisation et développement… Mnémotix et son service d'assistance à maîtrise d'ouvrage (AMOA) accompagne les entreprises dans la gestion et la valorisation de leurs données métiers, aussi bien dans la conception de nouvelles architectures logicielles, que dans la mise à niveau d'architectures existantes.

Pour porter son développement, Mnémotix a choisi une structure participative : la SCIC, Société Coopérative d’Intérêt Collectif. Sa co-fondatrice, Mylène Leitzelman, explique : « La création de notre activité fait suite à un projet de recherche mené avec l’INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et Automatique). Nous souhaitions trouver un statut qui nous permet de tisser des partenariats forts avec la recherche au sein d’une structure garantissant que les résultats de cette collaboration ne seraient pas revendus à des tiers mais plutôt capitalisés et mutualisés au sein d'une organisation durable pour devenir à terme un centre de compétences high-tech ».


L’institut Inspire,
l’innovation au service de l’intérêt général

Inspire (Initiative pour la Promotion d’une Industrie Réconciliée avec l’Ecologie et la société) reconnecte l’économie avec la nature. Dans un contexte de changements globaux, l’Institut se propose de faciliter la transition vers un modèle de développement économique créateur d'emplois, capable de créer plus de richesses et de bien-être tout en consommant moins de ressources naturelles.
Centre de réflexion, de mutualisation des connaissances et d’actions au service de la réconciliation de l’économie et de la biosphère, Inspire propose un ensemble de ressources et d'actions pour favoriser la transition vers un modèle de développement économique respectueux de l’homme et de l’environnement.
Initialement association loi 1901, l’Institut Inspire opère un changement de statut pour devenir, le 1er décembre 2014, une société coopérative d'intérêt collective (SCIC). L’institut s’est tourné vers le modèle SCIC notamment pour gagner en autonomie comme l’explique Jeroen Bogers, gérant de la SCIC : « Le choix de la SCIC nous a permis de gagner en flexibilité et d’accéder aux marchés privés, tout en conservant une gouvernance démocratique dans le plus grand respect de nos valeurs ». Le passage au modèle de société coopérative a en effet permis à la structure de réduire sa dépendance aux subventions et de travailler davantage sur des modèles économiques avec des temps de réponse plus courts.

 

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation