Connexion
/ Inscription
Mon espace

Emplois sans perspective d’évolution : une réelle préoccupation

ABONNÉS

Une étude de Willis Towers Watson révèle que l’absence d’opportunités de développement professionnel peut inciter les collaborateurs, tous secteurs confondus, à quitter leur entreprise : près de 44% des salariés français interrogés ont la conviction que rejoindre une autre entreprise leur permettra de progresser plus rapidement dans leur carrière ; un chiffre qui n’a guère évolué depuis la dernière enquête réalisée il y a 2 ans.

Cette enquête mondiale* menée auprès de 32 000 collaborateurs montre que les employeurs français restent exposés au risque de voir partir chez des concurrents leurs meilleurs collaborateurs, faute de leur offrir des opportunités d’évolution adaptées, ou de mieux valoriser et communiquer les opportunités existantes. Les personnes interrogées ont en effet cité la possibilité d’évoluer comme étant l’un des éléments fondamentaux dont elles tiennent compte lorsqu’elles décident d’intégrer une nouvelle société, mais également comme la 2ème raison pour laquelle elles seraient susceptibles de quitter leur entreprise. On constate ainsi un écart entre les attentes que de nombreuses personnes entretiennent avant d’entrer en fonction et leur expérience de travail par la suite.

Laurent Termignon, Directeur de l’activité Talent et Rewards en France, commente : « Le turnover et le recrutement représentent un coût considérable pour toute organisation. Les entreprises passent à côté d’un levier de rétention clé en ne valorisant pas suffisamment leurs approches en matière de gestion de carrière. Si l’expression « emploi sans perspective d’évolution » renvoyait auparavant à des postes non qualifiés, peu rémunérés et exigeant des horaires de travail prolongés, elle peut désormais s’appliquer à une proportion plus large de situations où les salariés ont le sentiment que les opportunités de progresser, d’améliorer leur employabilité et d’atteindre des niveaux de rémunération plus élevés au sein de leur organisation sont limitées ».

Pour attirer et retenir les collaborateurs les plus talentueux, l’une des mesures clé que les employeurs peuvent mettre en œuvre est d’aider activement leurs collaborateurs à réaliser leurs objectifs et à les accompagner dans leur progression. Sans cet appui, et alors même que leur entreprise répond à leurs attentes en matière de salaire, avantages sociaux et culture d’entreprise, les salariés peuvent se désengager et quitter l’entreprise pour progresser ailleurs. 

Selon une enquête menée simultanément** en vue de recueillir l’opinion des employeurs en Europe, l’aptitude des managers à communiquer sur leurs programmes de gestion de carrière est un élément clé du décalage. L’édition la plus récente de l’Enquête mondiale de Willis Towers Watson sur la rémunération et la gestion des montre en effet que 69% des employeurs estiment qu’ils proposent des opportunités de progression de carrière efficaces, et 46% indiquent que, comparativement à l’année dernière, les opportunités de progression de carrière se sont améliorées.

De nombreuses entreprises confient aux managers la responsabilité de veiller à la progression des membres de leur équipe, mais cette responsabilité reste subordonnée aux aptitudes de ces derniers et aux ressources mises à leur disposition. « Les employeurs peuvent désormais s’appuyer sur des solutions technologiques pour offrir aux collaborateurs une expérience de développement des compétences plus attractive et plus ciblée, mais les managers conservent la responsabilité de guider la discussion et soutenir le collaborateur dans la planification de sa carrière », conclut Laurent Termignon.

À propos des enquêtes

* L’Enquête mondiale auprès des collaborateurs a été menée auprès de plus de 36 000 collaborateurs choisis parmi des panels de répondants composés de personnes travaillant à temps plein pour de grandes ou de moyennes entreprises issues de divers secteurs d’activité dans 29 pays. Les participants ont répondu au questionnaire en ligne entre avril et mai 2016.
** L’Enquête mondiale sur la rémunération et la gestion des talents a été réalisée d’avril à juin 2016 et comprend les réponses de 2 004 entreprises réparties dans le monde. Les participants sont issus de secteurs d’activité et de zones géographiques très divers.
https://www.willistowerswatson.com/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...