Connexion
/ Inscription
Mon espace

Société et emploi : quel avenir dans un monde toujours plus algorithmique ?

ABONNÉS

Alors que deux tiers des professions de demain n’ont pas été inventées et que la numérisation de l’économie menacerait près d’un métier sur deux, Le Club Business Analytics info* a organisé une table ronde sur l’avenir du travail, sous l’angle des risques, opportunités et responsabilités.

Le Club Business Analytics info a réuni, le 24 novembre dernier, pour un échange et une réflexion sur le thème de l’impact de la numérisation de l’économie sur l’emploi :

- Monique Dagnaud, sociologue, directrice de recherche émérite au CNRS à l’Institut Marcel Maus, membre du comité éditorial de Télos-eu.com et auteur de « Le modèle californien : comment l'esprit collaboratif change le monde ».

- Max Blanchet, senior partner chez Roland Berger, auteur de « Industrie 4.0 Nouvelle donne industrielle, nouveau modèle économique » et conseil depuis plus de 20 ans auprès de groupes industriels et de la fonction publique.

- Christian Fauré, président de l’IRI, managing partner chez OCTO Technology et membre du Conseil d’administration d’Ars Industrialis, co-auteur de l’ouvrage « Pour en finir avec la mécroissance »

- Mouloud  Dey, directeur innovation et business development de SAS France.


Retour sur les idées échangées à cette occasion. 

En introduction de cette table ronde, Thomas Boullonnois de Rumeur Publique, fait remarquer qu’inverser la courbe du chômage est la priorité affichée des candidats comme des gouvernements successifs depuis 30 ans… sans grand succès jusqu’à présent. Et d’énoncer quelques constats et chiffres récents :

- La technologie, pour reprendre une expression chère à l’association Ars Industrialis est un "pharmakon", ce qui signifie qu’elle véhicule à la fois le poison et le remède.

- Côté poison, une étude de l'université d'Oxford a récemment conclu que la numérisation de l’économie menace un emploi sur deux en Europe. Le cabinet d'analystes Roland Berger a chiffré à 3 millions le nombre d’emplois voués à disparaître à l’horizon 2025, précisant que 42% des métiers ont une forte probabilité d’automatisation.

- Côté remède, Paul Duan, un jeune français sorti de Sciences Po et Berkeley, vient de lancer en collaboration avec Pôle Emploi une plate-forme tirant parti d’un algorithme d’intelligence artificielle pour conseiller et guider le demandeur d’emploi de manière personnalisée. Son ambition : réduire le chômage de 10% sans nouvelle prime à l’embauche, ni refonte du Code du travail, et ce, indépendamment de la conjecture économique…

Depuis longtemps, la relation technologie-emploi a été analysée et interrogée par de nombreux commentateurs : déjà en 1930, Keynes annonçait que la technologie allait permettre de travailler 15 heures par semaine. Mais, si elle est à l’origine de la disparition d’une part des emplois, la technologie peut-elle contribuer à en créer de nouveaux ? Ou faut-il se résoudre d’ores et déjà à repenser la société « après » le travail ? Et quel rôle attribuer à l’éducation dans cette transformation, quand deux tiers des métiers de demain restent à inventer ? Autant de questions posées aux experts de cette table ronde.

Via le lien http://business-analytics-info.fr/9405/societe-et-emploi-quel-avenir/ lire la réponse aux questions suivantes :

1/ Assiste-t-on à la mort du travail ?

- Automatiser n’est pas détruire
- Distinguer travail et emploi

- De nouveaux business models créateurs d’emploi
- Intégration des individus contre aliénation
- Un potentiel d’investissement plutôt que d’économie

2/ Le rôle de l’état et de l’enseignement

- Quelle politique industrielle du numérique ?
- Faut-il repenser l’éducation ?

*Le Club Business Analytics info, lieu d’échanges sur des thèmes d’actualité dans lesquels l’analyse des données tient toute sa place a pour vocation de contribuer au débat et à la réflexion en organisant des rencontres régulières qui rassemblent des personnalités, journalistes et experts sur des thèmes d’actualité.
https://business-analytics-info.fr/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...