Connexion
/ Inscription
Mon espace

Avec jedeclaremonmeuble.com, Lodgis simplifie la déclaration des revenus locatifs... et permet des économies d'impôt.

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Lodgis, le spécialiste de la location meublée à Paris, a participé au développement de jedeclaremonmeuble.com, un nouveau service en ligne qui permet aux loueurs d'appartement meublé de déclarer leurs revenus locatifs facilement et de réaliser des économies d'impôt.

Les « + » de l'application jedeclaremonmeuble.com :

- garantie d’une déclaration complète, sans risque d’oubli ou d’erreur

- sécurité absolue : toutes les communications sont cryptées

- sauvegarde en ligne des documents générés, accessibles en permanence sur les serveurs de jedeclaremonmeuble.com

- tarif attractif : gratuit pour le régime micro BIC et 99 €pour le régime réel simplifié (pour cette année ; 199 €/an pour les années suivantes ; montant 100 % déductible des revenus).

En ligne depuis décembre dernier, le site www.jedeclaremonmeuble.com propose des conseils et un simulateur gratuit pour aider les loueurs d'appartement meublé à choisir le régime fiscal le plus avantageux pour la déclaration de leurs revenus de location meublée. Car si les propriétaires optent majoritairement pour le régime Micro BIC, dans 85% des cas, le régime réel leur permet de faire des économies d'impôt.

Pour accompagner le propriétaire jusqu'au bout de sa démarche déclarative, Lodgis complète aujourd'hui le service jedeclaremonmeuble.com d'une application en ligne, très simple et très intuitive, pour réaliser pas à pas sa déclaration et éditer tous les imprimés fiscaux nécessaires.

Rappel des échéances fiscales

Levée de l'option Régime réel (pour les contribuables ayant perçu moins de 32 600 € de recettes en 2012) :

- pour les revenus 2013 : l'option doit être levée avant le 1er février 2013.

- pour les revenus 2012 : l'option a dû être levée en 2012 sauf pour les bailleurs ayant débuté l'activité courant 2012 dans cette situation l'option doit être levée avant le 3 mai 2013 (date limite de la déclaration BIC).

Déclaration des revenus 2012 à l'administration : avant le 3 mai 2013



Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...