Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Tribune Libre] Trumponomics, l'autre bonne raison de créer (enfin) une zone Euro forte

ABONNÉS

Alors que la prise de fonction de Donald Trump sera effective d'ici un peu plus d'1 mois, les entrepreneurs français vont à la fois avoir besoin d'une zone Euro forte et fiscalement unifiée, et de travailler sur leur stratégie de développement et leur business model pour continuer à faire performer leur entreprise sans devoir passer sous pavillon américain.

Par Isabelle Saladin, Présidente de I&S Adviser, accélérateur de croissance, accompagne les entreprises dans leur transformation et leur développement 

L’élection de Donald Trump va avoir des incidences directes pour nos PME si l'Europe ne réagit pas rapidement maintenant. La politique qui sera mise en place outre-Atlantique à compter du 20 janvier 2017 sera tournée vers le marché intérieur américain avec, comme volonté, de booster l'économie domestique et de créer des emplois aux Etats-Unis. Corollaire direct attendu à très court terme : une augmentation des taxes sur les produits importés. Un relèvement de 45% a déjà été évoqué pour le taux appliqué sur les importations chinoises. Les traités NAFTA (libre-échange nord-américain) et TPP seront quant à eux certainement très vite renégociés par la nouvelle administration Trump. Sans compter les incertitudes sur le maintien des Etats-Unis dans l'OMC.

Au final, les cartes du jeu économique mondial vont être rebattues à l'aune des Trumponomics. Face à ces évolutions annoncées, il serait contre-productif de rester des spectateurs complaisants. Ce qui reviendrait à hypothéquer le potentiel de croissance de nos PME tout en déroulant chez nous le tapis rouge à leurs concurrentes américaines. Surtout, cela risque d'inciter un nombre encore plus grand de nos entreprises à se laisser séduire par les sirènes des capitaux américains et à changer de pavillon. Or on ne peut pas se féliciter de voir des entreprises françaises ayant le potentiel de devenir des leaders mondiaux être cédées à des fonds étrangers.

Il est donc plus qu'urgent que l'Europe se mette en ordre de bataille pour agir sur et contrer les nouveaux rapports de forces économiques qui vont se mettre en place - non seulement du fait de l'arrivée de Trump à la tête des Etats-Unis mais aussi suite au vote du Brexit au Royaume-Uni qui auront l'un et l'autres des incidences sur les règles du commerce mondial.

Tout d'abord, il est indispensable de créer une zone Euro forte avec une fiscalité unifiée afin de jouer à armes égales avec les Américains lors des négociations commerciales. On ne doit en aucun cas se résoudre à admettre que les produits et services français soient lourdement taxés pour être vendus aux Etats-Unis sans que les produits américains le soient dans les mêmes proportions dans l'Hexagone. En outre, une zone Euro forte contribuera à une valorisation plus élevée de nos entreprises sur les marchés boursiers face à leurs compétitrices américaines.

Autre point à travailler : trouver des dispositifs qui encouragent les échanges commerciaux avec les autres régions du monde, comme ce qui a été fait au Vietnam, pays qui connaît une croissance de +6% par an.

Quant aux entrepreneurs, ils doivent dès aujourd'hui anticiper ce nouvel équilibre mondial des affaires. Deux points devront tout de suite retenir toute leur attention.
- En premier lieu, ils auront à s'interroger sur leur stratégie de développement en se demandant si elle est adaptée au nouveau contexte macro-économique. Ils devront notamment se demander pourquoi il est impératif pour leur entreprise de se développer sur le marché américain, voire de s'y implanter, en identifiant ce qu'il serait incontournable d'y faire et à quelle échéance.
- Ensuite, il leur faudra ajuster, ou dans certains cas, complètement repenser leur business model pour que ce dernier soir performant face à la nouvelle donne concurrentielle.

On le voit, l'arrivée de Donald Trump à la tête des Etats-Unis va impacter les équilibres et pratiques économiques d'un grand nombre d'acteurs. Elle impose non seulement aux dirigeants politiques de prendre des décisions fortes à l'échelle de l'Union Européenne. Mais aussi, aux entrepreneurs français de se projeter autrement, de repenser leur business et de l'inscrire dans une démarche de transformation continue qui intègre les modifications de l'environnement économique pour en faire des levers de croissance et non plus des freins au développement. Mais cela pour en sortir ragaillardis et encore plus solides et performants. Alors, n'hésitons plus : GO GO GO !

http://isadviser.com/?lang=fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...