Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Lecture] Réseaux sociaux, tous ego ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Il n’y a jamais eu autant de réseaux pour relier la population du monde entier, et pourtant le sentiment de solitude n’a jamais été aussi grand !

C’est le paradoxe de notre époque. Adhérer à un réseau fournit l’impression de bâtir une société idéale dans laquelle les notions de partage et de solidarité prennent tout leur sens. Or, ce monde idéal est la plupart du temps utopique. La solidarité dans les réseaux ne repose pas sur une entraide désintéressée, mais sur la reconnaissance sociale : pour devenir populaire, en espérant la réciprocité dans le don, en souhaitant bénéficier de privilèges. La pression au conformisme dans un réseau fait perdre également de la liberté.

Avec l’essor des objets connectés, chaque individu tend à se conduire comme un “insecte social” au sein d’une colonie, où la technologie guide les choix de vie par automatisme. Dans ces conditions, les réseaux n’apportent pas nécessairement de réponse à la crise des institutions sur la question du vivre-ensemble. Ils ne sont pas plus démocratiques que l’Etat, ou plus vertueux que le marché !

Sur le plan politique, les réseaux ont plutôt tendance à recréer de la division dans la société, avec le risque communautariste. Dans le domaine économique, la collaboration en réseau confie le pouvoir de négociation à la multitude, pour créer des richesses avec de nouveaux intermédiaires, dont la nature capitaliste n’a pas changé. Dans les services publics, la connivence sociale sert souvent à défendre une rente statutaire éloignée de l’intérêt général. Finalement, tisser du lien social à notre époque consiste à pratiquer l’entre soi dans un cercle d’amis, ou à se réfugier dans une bulle informatique pour cultiver l’estime de soi. Ces pratiques ont leur utilité, mais il ne faut pas nécessairement les idéaliser. Cet ouvrage aide à comprendre les enjeux du débat, avec de nombreuses illustrations.

L'auteur, Christophe Assens est Maître de conférences à l'Université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines. Dans cet établissement, il occupe les fonctions de Directeur adjoint du laboratoire de recherche en management Larequoi, au sein de l'Institut Supérieur de Management. Il est l'auteur d'un grand nombre de publications académiques sur les stratégies de coopération, la gouvernance des réseaux, les conflits d'intérêts dans la gestion d'un bien commun. Il intervient comme conférencier dans des entreprises (Oxylane, InVivo, Crédit Mutuel...) et encadre des thèses de doctorat en sciences de gestion, sur ces thématiques.

Réseaux sociaux, tous ego ? - 208 pages - 9782807307384 - 18 euros

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...