Connexion
/ Inscription
Mon espace

Logement en Europe : un toit différent dans chaque pays

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

En 2016, le Crédit Foncier a réalisé 8 "matchs immobiliers" confrontant chaque mois la France à un autre pays européen sur les données économiques, démographiques et immobilières. Les 8 pays étudiés (Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal et Royaume-Uni), représentent les trois quarts de la population de l’UE.


Aujourd’hui, le Crédit Foncier publie une synthèse de ces études, dont il ressort de très fortes disparités.

A l’échelle européenne 7 ménages sur 10 sont propriétaires : c’est dans les pays d’Europe de l’Est (84% en Pologne) et du Sud (79% en Espagne et 73% en Italie) que la proportion de propriétaires est la plus élevée ; a contrario elle n’est que de 53% en Allemagne qui ferme le classement.

Les Européens vivent en majorité dans des maisons à 60%, mais leur proportion par rapport aux appartements décroît du Nord au Sud. Cette proportion est avant tout culturelle, car indépendante :
- du caractère urbain : le Royaume-Uni, dont la part de la population urbaine (87%) est la plus élevée en Europe (vs 72% moyenne UE) compte pourtant 85% de maisons ;
- de la densité : les Espagnols sont les plus nombreux en Europe à vivre en appartement (67%) en dépit d’une densité faible (91 hab. / km²) ; à l’inverse les Pays-Bas, avec une densité très importante (405 habitants / km²), comptent 80% de maisons.

Au-delà de la croissance démographique, les besoins en logement dépendent également étroitement :
- du nombre d’occupants par ménage : de 2,7 en Pologne à 2 en Allemagne (moyenne UE : 2,3) 
- de l’âge de départ du foyer familial : de 30 ans en Italie à 24 ans au Royaume-Uni (moyenne UE : 26 ans).


Les différences sont également importantes en matière de recours au crédit immobilier :

- C’est en Europe du Nord que son recours est le plus important : l’encours de crédit immobilier par ménage propriétaire s’établit à 82 525€ au Royaume-Uni et 81 433€ aux Pays-Bas (moyenne UE 41 099€). Ce niveau s’explique, en fonction des pays, par le dynamisme du marché immobilier, une fiscalité favorable et des pratiques vis-à-vis du crédit différentes.

- Dans le Sud de l’Europe, les ménages sont globalement moins endettés : 38 433€ en Espagne, 32 540€ au Portugal et 19 216€ en Italie.

- En Europe de l’Est, les ménages sont très peu endettés, à l’image de la Pologne (7 567 euros).

La France est dans une position intermédiaire avec un encours de crédit immobilier par ménage propriétaire égal à 47 096€. Le ratio encours/revenu moyen n’y est que de 63% contre 81% en Espagne et 126% aux Pays-Bas.

- Egalement, la France est le pays où la durée de crédit immobilier est la plus courte (19 ans) alors que les durées de 25 ans et plus prédominent (Allemagne, Pays-Bas, Pologne, Portugal et Royaume-Uni).

- C’est aussi en France que les taux sont parmi les plus faibles en 2015 : 2% en Allemagne ; 2,1% en France ; 2,6% au Royaume-Uni ; 3,6% en Pologne.


Poids des dépenses de logement dans le revenu :
- 17,1% pour l’Italie
- 18,3% pour la France
- 27,3% pour l’Allemagne
- 29,4% pour les Pays-Bas 

Ces données sont, par ailleurs, sans lien avec l’évolution des coûts de construction qui ont connu, ces 10 dernières années, une hausse de 42% en Italie et de « seulement » 19% en Pologne.

La crise financière a provoqué une très forte baisse des transactions immobilières dans de nombreux pays : entre 2007 et 2012, elles ont accusé un repli de 62% en Espagne, 45% en Italie, 42% au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Globalement, la tendance s’est inversée depuis 2013, sans pour autant retrouver les niveaux d’avant-crise.

L’évolution des prix de l’immobilier entre 2006 et 2015 est quant à elle très disparate, s’inscrivant dans une fourchette allant de +30% au Royaume-Uni à -22% en Espagne.

Accéder à l’étude intégrale :
http://creditfoncier.com/mediatheque/synthese-matchs-immobiliers-2/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation