Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’Université de Tours et Generali France lancent le 1er Diplôme d’Université français en case management

ABONNÉS

Largement développé à l’étranger et notamment aux Etats-Unis, en Suisse et dans les pays scandinaves,  le case management se développe en France.

Cette méthodologie vise à améliorer la prise en charge médicale et sociale des personnes en situations complexes telles que les victimes d’accidents ayant subi des préjudices corporels graves. Le case manager coordonne l’action des différents acteurs impliqués (assureurs, psychologues, médecins, associations de familles de victimes, juristes, services sociaux, etc.) et construit un projet visant l’autonomie, le maintien d’une vie sociale et le retour à l’emploi du bénéficiaire.

Ainsi, le case management représente, une approche complémentaire de l’approche sociale et médicale traditionnelle. Il vise à réduire le préjudice subi par le bénéficiaire, en réorganisant son environnement pour maintenir au mieux son autonomie et son niveau de vie antérieur. « Certains événements de vie conduisent des personnes à vivre des situations si complexes et si peu « ordinaires » qu’elles appellent une réponse personnalisée et transverse. Le case management cible en priorité ces problématiques qui ne rentrent pas dans des cases, pour lesquelles il n’existe pas de solution toute faite», souligne Sophie Pacheco, pionnière du case management, diplômée de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale.


Un premier diplôme d’Université en France

Cette formation de case manager, proposée par L’Université de Tours s'inscrit dans le cadre de la formation continue professionnelle. « L’objectif est d’élaborer avec les stagiaires de nouveaux concepts et processus qu'ils pourront intégrer à leur expérience professionnelle afin de s’approprier cette nouvelle approche de l’accompagnement » énonce Isabelle Nanty, Maître de conférences, responsable de la formation.
Actuellement la formation accueille 16 stagiaires dont les deux tiers sont des professionnels de l'assurance et le tiers restant des professionnels du médico-social, de la santé et de la formation pour adultes. La diversité des cultures professionnelles est un atout central dans la formation au Case Management.

L'Université de Tours et tout particulièrement l'UFR ASH (L'unité de Formation de Recherche des Arts et Sciences Humaines) se sont engagées dans l'élaboration de cette formation continue permettant une amélioration concrète de l'accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité. Au carrefour des sciences humaines, du droit et du management, la formation au case management est construite dans un esprit de décloisonnement disciplinaire et conceptuel. L’Université de Tours offre tous les atouts de la pluridisciplinarité à ses 26 000 étudiants et ses 1 500 stagiaires de formation continue. L'approche est d'autant plus ouverte qu'elle est permise par une convention de partenariat international avec l'HES-SO (Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale) figure de proue dans le domaine du case management.

Au-delà de la formation professionnelle, ce Diplôme d’Université s’inscrit dans une dynamique de recherche et permet d’élaborer des stratégies de développement du case management tant sur le plan de l’évolution des concepts que des pratiques.
Les deux unités de recherche franco-suisse, l’UFR ASH et l’HES-SO sont d’ores et déjà au travail et ont lancé des programmes de recherche pour le développement de formations, en accompagnement d'équipes prêtes à la mise en œuvre du Case Management.

 

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation