Connexion
/ Inscription
Mon espace

Surprenante vitalité du marché des bureaux en Ile-de-France au 3ème trimestre 2016

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

« Le marché des bureaux en Ile-de-France continue d'afficher des résultats positifs avec 592 000 m² commercialisés au 3ème trimestre 2016 et 1,7 million de m² depuis le début de l'année, en hausse de 14% d'une année sur l'autre », analyse le département Recherche de Cushman & Wakefield dans sa dernière note de conjoncture : les Clés du Marché des bureaux en Ile-de-France.

Cette bonne dynamique, dans un contexte économique plutôt morose, s'explique par le retour en force des grands mouvements : 48 depuis le début de l'année pour un total de 648 200 m². Côté géographie :

- Paris caracole en tête, portée par l'activité soutenue dans le Quartier central des affaires avec plus de 311 000 m² placés, et les arrondissements du sud (12-13-14 et 15ème) qui enregistrent les progressions les plus importantes en termes de volumes de commercialisations.
- Le retour en grâce de La Défense se confirme comme en attestent les 231 000 m² de bureaux placés depuis le début de l'année, un chiffre qui augure d'un cru 2016 d'anthologie pour ce marché.
- A l'inverse, le croissant ouest ne profite pas de cet emballement et peine à retrouver son souffle, à l'exception de la boucle sud qui voit enfin sa demande placée décoller après deux trimestres atones.
- En première couronne, le constat est quasi identique (154 000 m², +5% en un an), boostée au 3ème trimestre par deux transactions d'envergure (RATP à Fontenay-sous-Bois, et l'INSEE à Montrouge).

La bonne tenue des transactions à Paris vient entamer davantage le stock de bureaux immédiatement disponibles, qui passe sous la barre des 600 000 m², soit 27% en un an et un taux de vacance de 3,5%.

- Dans la capitale, les contractions les plus importantes de l'offre sont relevées dans le QCA (260 000 m², -32%) et sur les arrondissements du nord-est (-45%). La tendance est identique à La Défense (-26%) et dans le croissant ouest (-11%).
- Ailleurs, l'offre immédiate de bureaux s'est en revanche alourdie : 568 000 m² disponibles en première couronne et près d'1,2 million de m² en deuxième couronne. Il en ressort des taux de vacance très contrastés : globalement en dessous de 4% à Paris, autour de 8-9% à La Défense et en première couronne, entre 9 et 14% dans le croissant ouest.

Le déséquilibre persistant entre l'offre et la demande dans le QCA tire les loyers à la hausse, avec une progression de l'ordre de 4 à 5% selon la qualité des immeubles commercialisés. Cette tendance est également observable pour les prises à bail de bureaux de première main dans d'autres arrondissements parisiens et à La Défense, et ce après deux années de repli. Les transactions de seconde main marquent elles aussi, une progression en termes de valeurs locatives. Au-delà du cas parisien, les hausses les plus notoires des loyers sont relevées en péri-Défense et à Neuilly-Levallois, mais aussi en première couronne.

« Sur fond de Brexit et de climat économique plutôt morose, la performance du marché des bureaux au 3ème trimestre de l'année 2016 est un point positif. Il ne doit cependant pas masquer que l'acquis de croissance s'est essentiellement réalisé au 1er et 2ème trimestre. Nous avons relevé notre projection de demande placée en 2016, à 2,3 / 2,4 millions de m². En 2017 la demande placée devrait rester bien orientée avec une segmentation encore plus marquée entre Paris et les autres micros marchés de la périphérie », commente Magali Marton, Directrice des études France de Cushman & Wakefield

Cushman & Wakefield, leader mondial des services dédiés à l'immobilier d'entreprise, accompagne ses clients dans la transformation de leurs modes de travail, de consommation et de vie.
http://www.cushmanwakefield.fr/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BE - Financement des intiatives
ABONNES
Apicap vise les 2 milliards d’euros d’actifs investis

Un quadruplement du montant des actifs investis : tel est l'objectif d'Apicap à l'horizon 2024. Avec l'immobilier comme principal vecteur de croissance. Sous la houlette de son nouveau président, Alain Esnault (voir sa biographie au pied de cet article), Apicap a présenté ses  lignes de force et ses ambitions. On parle ici d'une société de gestion indépendante, spécialisée dans le circuit court du capital investissement (capital développement et capital transmission) et en immobilier...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Commerces : la nouvelle donne

Bilan 2018 & Perspectives 2019 du marché immobilier des commerces en France Le pire n'est jamais sûr… 2018 a fini sur une note négative. Le mouvement des gilets jaunes, ses débordements et leurs effets sur les commerces ont amplifié le ralentissement de l'économie française, ternissant ainsi le bilan de l'année écoulée. « En 2019, la baisse attendue de l'inflation et les mesures de soutien au pouvoir d'achat suggèrent que la consommation pourrait accélérer. Toutefois, l'évolution du climat...