Connexion
/ Inscription
Mon espace

« J'aime ma boîte et j'espère que mes collaborateurs aussi »

BE - Culture & Société
ABONNÉS

L'enquête menée en Septembre 2016 par OpinionWay pour l'opération « J'aime ma boîte » le prouve : les français sont 64% - 74% chez les moins de 30 ans -  à déclarer aimer leur boîte.

Témoignage du patron d'1min30*, jeune pousse qui prône la cohésion, la convivialité, l'exigence et l'engagement au travail.


A l'occasion de la journée annuelle « J'aime ma boîte » le jeudi 13 octobre 2016,  Gabriel Dabi-Schwebel, Fondateur d'1min30,  première agence d'Inbound Marketing en France livre ce qui l'anime en tant qu'entrepreneur, la façon dont il écoute, comprend et suit ses collaborateurs, la façon dont il mobilise sestroupes pour que chacun trouve sa place et du sens à sa mission.

« J'aime ma boite, c'est normal je l'ai fondée, et depuis 4 an et demi, je m'investis beaucoup pour elle, pour sa notoriété et son développement. Elle me le rend bien, notre CA fait plus que doubler chaque année, etnous sommes aujourd'hui plus de 20 collaborateurs, salariés, stagiaires et franchisés. Mais qu'en est-il d'eux ? J'espère qu'ils pensent tous aussi “J'aime ma boîte”. J'essaye en tout cas d'y contribuer et essayant d'appliquer 4 principes. »


1/ Fixer des missions claires à chaque collaborateur

A mon sens, le pire que l'on puisse vivre au travail c'est le “bore out”, l'ennui ; ne rien avoir à faire pendant 7h ou plus tous les jours. Ne pas savoir pourquoi on est là, toucher un chèque de fin du mois qui ne correspond à aucune prestation délivrée. Or il me semble que le premier rôle du patron est de donner une mission à ses collaborateurs. Leur donner du travail, au sens propre du terme, car sans travail, c'est une organisation qui dérive, des collaborateurs qui vont perdre leur travail, leur revenu, des conflits à gérer en interne sur la charge de travail de chacun, sur qui fait quoi et pourquoi, sur la politique de la boîte, etc. Mais l'ennui et l'inactivité sont sans nul doute la pire des gangrènes pour une organisation.

Il est de mon ressort de m'assurer que chaque membre de l'équipe est occupé tous les jours, à la fois avec des projets dédiés aux clients mais aussi des projets liés à l'interne et qui font progresser l'agence 1min30. Quotidiennement, chaque collaborateur sait ce qu'il a à faire lorsqu'il franchit le pas de l'agence et les missions à accomplir donnent du sens à sa présence.

Autonome et responsable : pour que chaque mission ait du sens, il est primordial que les collaborateurs adhèrent à ces deux mots. Autant je dois m'assurer que chacun sache ce qu'il à faire, autant je ne souhaite pas savoir ce que chacun fait et comment il le fait. Ce qui compte c'est l'objectif et la volonté commune de l'atteindre, parce que l'objectif est compris et partagé.
Il est alors de la responsabilité de chacun de mes collaborateurs de mettre en place une stratégie lui permettant d'atteindre ses objectifs, et il est de ma responsabilité de leur donner les moyens nécessaires pour y parvenir, de les guider et de les accompagner si nécessaire.


2/ Les former et les aider à progresser

En effet, je considère que je dois être plus au service de mes collaborateurs, qu'ils ne doivent être à mon service. Ils doivent être de mon point de vue au service de leur mission et pas à mon service. Moi en revanche, je dois être à leur service pour les aider à réaliser leur mission. Cela passe par de la formation, pour qu'ils soient en mesure de réaliser leur mission sans être confronté à l'échec ou à l'incapacité de faire. Formation interne, dispensée par mes soins ou d'autres collaborateurs ou formation externe si la compétence interne n'existe pas. Coaching et orientation, pour aider à définir la stratégie, à définir les étapes pour atteindre les objectifs.

 
3/ Privilégier l'échange, la coopération et la flexibilité

La boîte doit être pour toute l'équipe, un havre de paix, un endroit où personne ne se sent en danger, où les coups de couteaux dans le dos sont bannis. Je souhaite que chacun puisse rentrer dans l'entreprise le cœur léger sans stress lié à l'organisation.
Cela passe de mon point de vue par de la franchise et de la transparence. Savoir dire quand cela se passe bien mais aussi quand cela se passe mal sans menacer mais en cherchant à faire progresser à tirer le meilleur de chacun.

Cela passe aussi par une attention de chaque instant pour éviter les prises de pouvoir internes ou les conflits entre services. Que les équipes travaillent ensemble pour atteindre des objectifs communs et non les unes contre les autres, c'est d'autant plus dur au fur et à mesure que l'organisation grandit. Je ne souhaite pas que des fiefs se créent, que certains collaborateurs deviennent des goulets d'étranglement freinant toute l'organisation.

Il m'appartient de mettre de l'huile dans les rouages pour que les échanges restent fluides. L'une des façons que j'ai trouvé pour veiller à cet équilibre : mon bureau est installé au cœur de l'équipe, il est cohérent avec l'esprit de l'agence, je n'aurai d'ailleurs pas eu l'idée de m'isoler dans un bureau à part alors que le concept du lieu que j'ai créé est totalement l'inverse. Les équipes bougent physiquement, un bureau n'est jamais une place réservée, chacun se déplace au gré des projets, pour travailler avec ceux qui vont concourir à sa réussite.


4/ Un cadre de travail agréable et collaboratif

C'est le plus visible mais pas nécessairement le plus important. Avoir un babyfoot, des canapés de couleur, une cuisine ouverte, est très sympa. On se sent très bien chez nous, nous avons créé un lieu qui est beau, avec des gens de tous horizons culturels et professionnels, un lieu que beaucoup envieraient : le Marketing Space, un lieu ouvert, chaleureux, qui accueille d'autres boîtes dans une démarche de coworking et de co-création. Ce lieu participe à notre attractivité, on y accueille les clients avec fierté. Mais ce qui fait l'âme du lieu, c'est l'équipe, une équipe qui se l'approprie, qui rigole et qui charrie le patron, une équipe qui aime sa boîte… Enfin, j'espère.

https://www.1min30.com/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...