Connexion
/ Inscription
Mon espace

Des salaires en hausse de 2,4% dans les entreprises françaises en 2017

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Menée entre juillet et août 2016, la dernière enquête Salary Budget Planning Report de Willis Towers Watson révèle que le taux d’augmentation des salaires dans les grandes entreprises - tous secteurs confondus - avoisinera les 2,4% en moyenne pour l’année à venir.  Avec un taux d’inflation estimé par l’OCDE à 0,78% en 2017, le pouvoir d’achat des salariés devrait donc continuer à augmenter et atteindre 1,6% en 2017.

A titre de comparaison, les hausses de salaires progresseront de :
- 3% aux USA, Canada et Allemagn
- 2,9% en Grande-Bretagne
- 2,5% en Italie
- 2,2% en Espagne

Répartition des hausses salariales
- 2% des entreprises ont prévu un gel salarial
- 23% vont augmenter de moins de 2%
- 18% vont augmenter à hauteur de 2%
- 37% vont attribuer plus de 2% et moins de 3% aux augmentations salariales
- 13% vont augmenter à hauteur de 3%
- 9% vont octroyer entre plus de 3 et 8% (taux maximal mentionné dans l’enquête)


Des différences qui reflètent la santé économique des secteurs :

- Le secteur de l’énergie et des ressources naturelles est significativement à la baisse comparativement aux autres à -1,7%, reflétant la chute des cours du pétrole et des matières premières qui affecte le secteur depuis plusieurs années.
- La chimie et l’industrie également en-deçà des augmentations des autres secteurs à 2%, ce qui confirme que, si la situation économique globale française s’améliore, l’industrie reste encore à la traîne.
- Des secteurs des média (non traditionnels) et des nouvelles technologies qui se distinguent nettement en raison des hautes tranches d’augmentation qu’ils connaissent, respectivement 2,6% et 2,5%. Si la situation économique desacteurs du secteur des nouvelles technologies peut-être assez disparate (avec le secteur desTélécoms à 2,1%, celui des logiciels à 2,8% et le e-commerce supérieur à 3%), la guerre des talents qui fait rage conduit à une pression à la hausse des salaires, ces expertises étant particulièrementrecherchées. A noter : plus des trois-quarts des entreprises dont l’augmentation envisagée est de 4% ou plus sont des acteurs des nouvelles technologies.
- Les secteurs des biens de consommation et du retail (2,5%) et de la pharmacie (2,4%) ne sont pas en reste avec des taux stables (2,5% et 2,5% en 2016).

https://www.willistowerswatson.com/

Rapport de l’OCDE sur la situation économique globale qui s’améliore avec 1,41% de croissance en 2016, et 1,49% prévu pour 2017
http://www.oecd-ilibrary.org/fr/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2016-numero-1/france_eco_outlook-v2016-1-18-fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...