Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

Des salaires en hausse de 2,4% dans les entreprises françaises en 2017

Menée entre juillet et août 2016, la dernière enquête Salary Budget Planning Report de Willis Towers Watson révèle que le taux d’augmentation des salaires dans les grandes entreprises - tous secteurs confondus - avoisinera les 2,4% en moyenne pour l’année à venir.  Avec un taux d’inflation estimé par l’OCDE à 0,78% en 2017, le pouvoir d’achat des salariés devrait donc continuer à augmenter et atteindre 1,6% en 2017.

A titre de comparaison, les hausses de salaires progresseront de :
- 3% aux USA, Canada et Allemagn
- 2,9% en Grande-Bretagne
- 2,5% en Italie
- 2,2% en Espagne

Répartition des hausses salariales
- 2% des entreprises ont prévu un gel salarial
- 23% vont augmenter de moins de 2%
- 18% vont augmenter à hauteur de 2%
- 37% vont attribuer plus de 2% et moins de 3% aux augmentations salariales
- 13% vont augmenter à hauteur de 3%
- 9% vont octroyer entre plus de 3 et 8% (taux maximal mentionné dans l’enquête)


Des différences qui reflètent la santé économique des secteurs :

- Le secteur de l’énergie et des ressources naturelles est significativement à la baisse comparativement aux autres à -1,7%, reflétant la chute des cours du pétrole et des matières premières qui affecte le secteur depuis plusieurs années.
- La chimie et l’industrie également en-deçà des augmentations des autres secteurs à 2%, ce qui confirme que, si la situation économique globale française s’améliore, l’industrie reste encore à la traîne.
- Des secteurs des média (non traditionnels) et des nouvelles technologies qui se distinguent nettement en raison des hautes tranches d’augmentation qu’ils connaissent, respectivement 2,6% et 2,5%. Si la situation économique desacteurs du secteur des nouvelles technologies peut-être assez disparate (avec le secteur desTélécoms à 2,1%, celui des logiciels à 2,8% et le e-commerce supérieur à 3%), la guerre des talents qui fait rage conduit à une pression à la hausse des salaires, ces expertises étant particulièrementrecherchées. A noter : plus des trois-quarts des entreprises dont l’augmentation envisagée est de 4% ou plus sont des acteurs des nouvelles technologies.
- Les secteurs des biens de consommation et du retail (2,5%) et de la pharmacie (2,4%) ne sont pas en reste avec des taux stables (2,5% et 2,5% en 2016).

https://www.willistowerswatson.com/

Rapport de l’OCDE sur la situation économique globale qui s’améliore avec 1,41% de croissance en 2016, et 1,49% prévu pour 2017
http://www.oecd-ilibrary.org/fr/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2016-numero-1/france_eco_outlook-v2016-1-18-fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation