Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le gouvernement pourrait-il décider d’assujettir les syndicats de copropriétés à l’impôt sur les sociétés ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Menace sur la propriété privée avec un nouveau texte dangereux : l’immatriculation des syndicats de copropriétés 

Par Jean-François BUET, Président de la FNAIM

Ce gouvernement n’a pas toujours manifesté de bienveillance à l’égard des entreprises. Rattrapé par le principe de réalité, il tente maintenant de donner des gages de compréhension… en voyant des sociétés partout, y compris dans les copropriétés ! C’est un contresens total, d’autant plus dangereux que ces sociétés seraient tout sauf anonymes.


Les syndicats de copropriétaires ne sont pas des entreprises commerciales !

Notre inquiétude se fonde sur le décret relatif au Registre national d’immatriculation des syndicats de copropriétaires. Tel qu’il est (enfin !) paru au JO du 28 août, il assimile dangereusement les copropriétés à des entreprises commerciales (...)  comme si l’on avait affaire à une SAS ou à une Sarl ! Et l’on pourrait donc imaginer que l’Etat, en ces temps de disette des finances publiques, décide d’assujettir les syndicats de copropriétés à l’impôt sur les sociétés !
Bien sûr, nous enrageons de voir des immeubles dégradés. Nous préférerions qu’ils soient tous bien entretenus et gérés. Mais nous ne confondons pas la finalité avec les moyens. Le but d’une entreprise est de créer des richesses, de les réinvestir pour continuer à croître, créer des emplois et payer des impôts. (...)


Gare aux dérives et à la création d’une nouvelle taxe

En effet, toutes les informations réclamées d’ici à la fin de l’année sont supposées alimenter une plateforme qui sera ouverte au tout-venant. C’est-à-dire non seulement aux syndics et administrateurs provisoires pour les syndicats qu’ils gèrent, mais aussi aux Etablissements Publics de l’Etat et des collectivités territoriales. Voire, pour certaines données, à n’importe quel particulier qui en fera la demande, sans que l’on sache s’il est ou non bien intentionné. Peut-on encore parler de propriété privée dès lors que des informations, initialement destinées à rester dans l’intimité des familles, peuvent à tout moment être étalées au grand jour ?

Quant au pouvoir de consultation de l’Administration, c’est a priori pour aider l’ANAH, l’Agence nationale de l’amélioration de l’habitat, à recenser les copropriétés qui se détériorent. Mais supposons que les informations ainsi obtenues finissent par inspirer la création d’une taxe. (...)

Il est primordial que les arrêtés à venir corrigent ou canalisent ces risques majeurs de débordements.

http://www.fnaim.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...