Connexion
/ Inscription
Mon espace

Baisse des taux : dernière ligne droite pour les banques

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Si vous vous demandiez s’il était encore possible d’atteindre des taux record, la réponse est oui. En ce mois de septembre, les banques continuent leur course aux taux bas. Que ce soit les banques nationales ou les banques régionales, la quasi-totalité affiche des baisses. Et ces dernières peuvent être très importantes : jusqu’à 40 centimes pour certaines.


Quelles sont les tendances à retenir ?

- Concernant les taux mini : nous notons une baisse quasi générale sur les taux minima allant de 2 à 12 centimes. Les durées les plus demandées, 15 et 20 ans, baissent de 5 centimes et de 8 centimes. Seul le taux sur 25 ans reste stable.
- Concernant les taux moyens : ce sont eux qui bénéficient de tous ces changements de barèmes. Trois durées de 10, 15 et 25 ans affichent des baisses de 10 centimes ; deux durées de 7 et 20 ans montrent des baisses de 5 centimes.

Alors que traditionnellement certaines banques lèvent le pied à cette période car leurs objectifs sont quasiment atteints, force est de constater que ce n’est le cas pour aucune d’entre elles aujourd’hui. 

Selon Cécile Roquelaure, Directrice des Etudes et de la Communication d’Empruntis :
« Les taux sont plus bas que jamais et limite la marge générée pour les banques. Certaines d’entre elles seront donc plus attentives à l’assurance emprunteur pour accroître la rentabilité de l’opération et pourraient ainsi « pousser » un peu plus fortement l’assurance groupe. Pour négocier, il faut donc avoir une approche globale du financement et savoir négocier les 2 aspects simultanément. Si la banque est très attentive à l’assurance emprunteur groupe et que les garanties vous conviennent, n’hésitez pas à mieux négocier le taux du crédit, les deux parties en sortiront gagnantes. Dans tous les cas, faire le tour des banques pour bénéficier des meilleures conditions, tant en matière de crédit que d’assurance, reste plus que jamais la bonne méthode ! » 


Quels impacts ont ces nouvelles baisses des taux de crédit ?

Ces nouveaux plus bas historiques permettent de réduire fortement l’addition pour les emprunteurs, qu’ils bénéficient des taux les plus bas ou des taux moyens. Le coût du crédit a baissé de :
- de 34 à 44% depuis le 1er janvier 2016
- de 27 à 36% en comparaison des plus bas historiques connus en mai 2015
- de 39 à 46% sur un an glissant.

Les plus fortes baisses bénéficient aux meilleurs profils, cela signifie aux plus hauts revenus : généralement 55 000€ de revenus pour un célibataire et 75 000€ pour un couple…

http://www.empruntis.com/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...