Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Tribune d’expert] La Blockchain, nouvelle star des médias

ABONNÉS

Par Stéphane Bellec, directeur du pôle Nouvelles Technologies de l’agence Fargo, conseil en relations médias et en communication digitale spécialisée dans les stratégies de contenus.  

Véritable coqueluche médiatique, le sujet Blockchain - ou chaîne de blocs - est au bout de toutes les plumes et électrise presqu’autant qu’un David Guetta. Devenue porte étendard de nombreux projets innovants, tous secteurs confondus, la pop star High Tech fait les choux gras de médias qui n’ont pas fini de parler d’elle.

« En 2017, nous allons investir dans l’intelligence artificielle et la Blockchain », assurait Jacques Richier dans les colonnes des Echos le 8 août dernier. Des propos engageants que le PDG d’Allianz France n’est pas le seul à tenir. Ce discours se retrouve en effet sur les lèvres de la plupart des patrons aux élans disruptifs mais pas uniquement : avocats, gestionnaires d’actifs, promoteurs immobiliers, notaires, etc. se sont également emparé du sujet y voyant systématiquement une opportunité à la fois de modernisation mais aussi de sécurisation des transactions. Qu’il s’agisse d’argent ou tout simplement d’informations. « 2016 sera l’année de la Blockchain », confirme Richard Caetano, fondateur de la startup Stratumn, spécialisée dans l’intégration de la technologie. Et, avec une levée de fonds de 600 000€ on a tendance à croire que l’entrepreneur n’est pas le seul à le penser ! Véritable marotte des entrepreneurs et choux gras des médias, le phénomène n’est pourtant pas apparu du jour au lendemain.

Plus de 1 600 articles en 6 mois
Créée en 2008 pour consigner électroniquement les transactions Bitcoin, la Blockchain éclot au grand jour début 2016 après 4 ans d’incubation médiatique. Depuis elle ne cesse de montrer l’étendue de sa capacité à transformer et réinventer les usages. Aujourd’hui, son nombre d’applications pratiques imaginées par de jeunes pousses comme de grands acteurs historiques ne cesse d’augmenter et les Blockchains se font légions. Résultat : les médias s’emparent du sujet et le révèlent au grand public. Depuis janvier 2016, plus de 1 600 articles ont ainsi mis en lumière, d’une manière ou d’une autre, ce registre électronique de transactions totalement infalsifiable et transparent. A titre de comparaison, la star internationale David Guetta, enchainant les featuring et les succès, n’a récolté « que » deux fois plus de publications. Dans l’univers technologique, face au phénomène, la 5G et le Samsung Galaxy S7 font office d’informations de second rang, même si la réalité virtuelle monopolise encore les manchettes des journaux.

Une technologie encore très jeune
Depuis décembre dernier, chaque mois connaît une augmentation du nombre d’articles traitant de la question. Juin fait figure de record avec plus de 430 papiers ! Les grands médias économiques comme Les Echos et La Tribune sont les plus friands de ce sujet tendance, s’intéressant de fait aux impacts et possibles applications dans la vie économique et sociale. « Ange gardien », « Révolution », « Nouvel eldorado », etc. les titres rivalisent de superlatifs. Gardons néanmoins à l’esprit que la Blockchain n’est qu’à l’aube de son développement, son apogée étant encore à venir. En ce sens, la réalité virtuelle, technologie plus mature, fait couler bien plus d’encre aujourd’hui. Il faudra encore quelques années pour que la Blockchain se démocratise et qu’elle soit définitivement intégrée dans notre quotidien : d’ici à 2025 selon les analystes d’Accenture. Ce sujet soulève ainsi légitimement des questions fondamentales : peut-on parler de « révolution » à l’image d’internet ? Quels pans de l’économie et de la société seront touchés ? Comment nos habitudes seront bouleversées ?

Economie, droit, santé, … De nombreux secteurs concernés
En attendant, la technologie Blockchain s’applique d’ores et déjà à de nombreux domaines. D’abord, dans l’économie collaborative, elle a fait naître de nouvelles solutions de transports coopératifs, comme La’Zooz en Israël, et de partage d’énergie, tel TransActiv Grid à Brooklyn, mais aussi des campagnes de crowdfunding, etc. D’autres secteurs sont impliqués dans cette mouvance technologique : droit, santé, immobilier, etc. Les contrats intelligents, ou « smart contracts », permettent le développement d’applications juridiques en lien avec le respect de la propriété intellectuelle. Côté santé, c’est la prise en charge de dossiers médicaux de patients qui est facilitée. Enfin, le Ghana et le Hondura l’utilisent pour sanctuariser leurs registres cadastraux. Tout cela sans tenir compte des évolutions dans le monde de l’industrie, que ce soit celle du luxe ou de la grande distribution (cartes de fidélité, …).

Bref, la Blockchain et sa promesse de révolution attisent notre curiosité, et son évolution permanente ne cesse de nous tenir en haleine. Véritable feuilleton, la technologie met en ébullition toute une communauté d’acteurs, d’experts, de décideurs tous plus concernés les uns que les autres par l’apparition de nouveaux usages disruptifs. A quand la Blockchain de l’information ?

www.agencefargo.com

 

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...