Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Tribune d’expert] Le Cloud, véritable accélérateur de projets numériques

ABONNÉS

Par Nicolas Humann, Business Solution Manager Innovation et Solutions logicielles chez Exakis

Le développement du Cloud représente un changement de paradigme pour toutes les entreprises ayant des besoins informatiques. La possibilité de consommer des ressources à la demande a, en particulier, séduit un grand nombre d’acteurs du numérique. Mais c’est certainement pour les éditeurs de solutions professionnelles que la donne a le plus changé. Comment leur métier a-t-il été transformé par le Cloud ?

Le Cloud a d’abord facilité la montée en puissance rapide des infrastructures supportant les applications. Les projets peuvent ainsi être conçus pour une audience relativement faible pour se voir ensuite diffusés à grande échelle sans aucun risque de saturation et de défaut de service. Un bénéfice d’autant plus important que les projets sont désormais rendus disponibles internationalement rapidement. Ils ne sont plus stockés sur des serveurs locaux mais peuvent se trouver partout, au plus près des utilisateurs finaux. L’uniformisation des systèmes d’information et des outils de travail d’entreprises mondiales est donc désormais une tâche bien plus aisée.

Le principal apport du Cloud consiste essentiellement dans la fourniture d’une véritable boîte à outils pour le développement d’applications. Les éditeurs ont désormais à leur disposition un ensemble d’éléments génériques préconfigurés, facilement intégrables à leurs projets. Toutes les couches basses, telles que la gestion des systèmes d’exploitation, des identités des utilisateurs, l’enregistrement et la communication des objets ou encore la sécurité, n’ont plus à être reprises de zéro, elles sont disponibles sous formes de briques interconnectées respectant les standards éprouvés. Plus de formulaires d’inscription à développer, de données utilisateurs à héberger soi-même, de relations entre objets à développer, toutes ces tâches laborieuses et sans réelle valeur ajoutée métier sont désormais remplacées par un simple choix dans une liste d’outils.

Ces outils mis à disposition par les fournisseurs de Cloud ont également l’avantage d’être à la pointe de technologies actuelles. Régulièrement mis à jour par des équipes dédiées, ils offrent un niveau de service en largement supérieur à ce qu’obtiennent les éditeurs en développant eux-mêmes toutes ces fonctionnalités de base. La même logique s’applique aux fonctions de maintenance mais aussi aux outils les plus innovants, tels que la machine learning, le datamining ou l’internet des objets. La compétition entre fournisseurs Cloud les pousse à donner accès à de plus en plus de fonctions et d’algorithmes novateurs.

En délivrant les gestionnaires de projets numériques de cette part peu valorisante de leur travail, les fournisseurs de Cloud leur permettent également de se concentrer sur leur cœur de métier, c’est à dire le développement du projet numérique en lui-même et la recherche du bénéfice pour le client. Cette évolution se traduit donc par un important gain de productivité et de modernité sur l’ensemble du projet.

Les marketplaces sur lesquelles se retrouvent ces briques fonctionnelles constituent de plus un marché facilement accessible pour des éditeurs tiers qui y trouvent des débouchés rapides et sûrs pour leurs solutions, contribuant à l’enrichissement de la boite à outils. Le marché est donc dynamisé sur l’ensemble des étapes de développement.

Contrepartie pour l’ensemble de ces services : la dépendance à un fournisseur Cloud, désormais à l’origine de toutes les fonctions de base de chaque application. Un prix à payer qui reste faible en comparaison de la montée en productivité comme de l’accélération du time-to-market des applications. En effet, en facilitant la gestion de toutes leurs fonctionnalités génériques et en mettant en place des marketplaces ouvertes, les fournisseurs Cloud ont déclenché une véritable libération de la création d’applications.

Seule limite pour les éditeurs, leur créativité !

http://www.exakis.com/fr/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...