Connexion
/ Inscription
Mon espace

Un mini guide pratique pour bien gérer son argent en voyage

ABONNÉS

Le développement hôtelier et aérien, conjugué aux événements internationaux, a profondément modifié les choix des consommateurs et les habitudes de voyages ces dernières années : La livre sterling, au plus bas depuis 30 ans en raison des conséquences économiques du Brexit, devrait inciter par exemple les voyageurs à se rendre au Royaume Uni ! Egalement, l'Espagne, l'Italie et le Portugal, sont en forte progression, de même que des destinations long-courrier, selon les statistiques dévoilées par le cabinet Protourisme.

Tableau des destinations les plus en vogue en 2016 avec, pour baromètre, les ventes de devises chez CPoR Devises…

Top 5 des destinations « européennes » : Norvège - Islande - Croatie - Hongrie - Pologne - Russie.

Top 8 des destinations « plus exotiques » : Indonésie - Israël - Japon - Corée du Sud - Sri Lanka - Pérou - Afrique du Sud - Thaïlande. Les USA et le Royaume-Uni restent toujours sur le podium des destinations très demandées et bien sûr le Brésil en raison des jeux olympiques qui se dérouleront à Rio en août prochain.

Lors de la préparation d'un voyage à l'étranger, l'aspect financier fait partie des préoccupations majeures : doit-on changer de l'argent avant le départ ou sur place ? Combien convertir ? Quelle solution permet de faire le meilleur choix ? Chaque année CPoR fait état de son expertise et diffuse ses conseils via son site www.cpordevises.com mais aussi via son application « Devises CPoR » afin que les touristes ne soient pas pris au dépourvu.

Les devises permettent notamment de régler en espèces : taxi, pourboire, achat dans une échoppe ou encore taxes d’aéroport exigées en devises locales.
- Pour 22% de personnes interrogées le fait de ne pas pouvoir payer par carte bancaire est source d’inquiétude, de même que de ne pas pouvoir retirer de l’argent aux distributeurs automatiques (pour 20%) ou de payer des taxes importantes lors de retraits d’argent ou de paiements par carte bancaire (pour 18%).
- 36% de ceux qui sont déjà partis hors zone Euro disent avoir payé une fois ou à plusieurs reprises des frais et taxes importants lors de retraits d’argent ou de paiements par carte bancaire.
- 31% disent ne pas avoir réussi à payer par carte bancaire, 26% ne pas avoir réussi à retirer de l’argent à un distributeur automatique.


Faut-il emporter tout son argent sur soi avant de partir ?

NON, bien évidemment, il ne faut pas se déplacer avec beaucoup de liquide quelle que soit la durée du voyage, par simple souci de sécurité. 66% de ceux qui partent à l’étranger changent de l’argent pour disposer de devises billets avant leur départ, avec un retrait moyen de 500€
- Cette option reste la solution préférée des Français. La majorité d’entre eux la considèrent comme plus économique, plus sûre et plus pratique.
- Info+ : dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent, montant d’argent liquide maximum que vous pouvez transporter sur vous est généralement de 10 000€ par personne (montant à vérifier selon votre destination)


Où et comment se procurer des devises avant son départ ?

1/ La commande traditionnelle, au guichet ou par téléphone, auprès d’une agence
Le sondage IPSOS indiquait que les français acceptaient sans problème la nécessité de venir retirer leurs devises à leur agence bancaire sachant que l’envoi des billets par la poste est prohibé. La livraison de billets à domicile est soumise à des critères très stricts par la loi et leur respect rend peu pratique et surtout très onéreux la livraison. Le conseil + : penser à toujours commander ses devises bien à l’avance pour s’assurer d’une livraison dans les temps.

2/ les devises en quelques clics
Le client enregistre, en quelques clics, sa commande de devises en billets sur le site de sa banque. Il dispose du même choix de devises et de coupures que dans son agence, et son règlement est automatiquement domicilié sur son compte. Les devises peuvent être livrées, à sa convenance, dans l'une des agences de son réseau bancaire. Un mail de confirmation lui est adressé récapitulant le détail de sa commande : ordres passés, préparation et expédition… La quasi-totalité des caisses du Crédit Agricole propose ce service aux clients. On peut également s'adresser (selon les régions et les villes) à la Caisse d'Epargne, la Banque Populaire, la BNP. Par ailleurs, certaines agences du Crédit Mutuel CIC disposent d'un stock de dépannage en devises pour des commandes de dernière minute.

3/ Le « pack devises » : prêt à l’emploi, sans passer commande
Avec Le pack devises, préparé à l’avance, le client peut disposer de ses devises en quelques minutes seulement en contactant sa banque. CPoR Devises propose une gamme complète de packs dans les 4 principales devises :
- le dollar américain USD
- le dollar canadien CAD
- la livre sterling GBP
- et le franc suisse CHF 

http://www.cpordevises.com/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...