Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pour 85% des Français, les grandes entreprises devraient s’engager sur un budget d’aide à la création d’entreprises

BE - Culture & Société
ABONNÉS

L’étude de l’agence de communication CorioLink*, spécialiste des thématiques sur l’entrepreneuriat et l’économie, réalisée par l’institut Odoxa en partenariat avec Widoobiz, dévoile que les Français souhaitent une action des grands groupes en faveur de la création de nouvelles entreprises. Mais cette dernière jugée insuffisante, ils réclament plus d’engagement de la part du CAC 40.


Incubateurs : la responsabilité du CAC 40 est engagée

Seuls 20% des Français jugent positif le rôle des entreprises du CAC 40 en matière de création d’entreprise. Leur engagement en faveur des nouveaux entrepreneurs est attendu par les Français :
61% estiment qu’il est de leur responsabilité de créer des incubateurs pour aider les startups ou les jeunes entreprises en leur apportant un hébergement, des conseils ou encore des financements. Pour autant, 84% d'entre eux déclarent qu'elles n'en créent pas suffisamment !


L’obligation d’un financement destinée à la création d’entreprises

85% des Français plébiscitent l'idée que les grandes entreprises devraient s’engager sur un budget d’aide à la création d’entreprises, comme la loi leur impose de le faire en faveur des comités d’entreprises. A 82%, ils disent « oui » à ce budget spécial création d’entreprises quel que soit leur âge, leur niveau de revenu et qu’ils soient salariés ou à leur compte pour 89%.


Les incubateurs : un rôle positif pour l’ensemble des acteurs économiques

Vu par les Français, le manque d’investissement du CAC 40 prend la forme d’un regret puisqu’ils considèrent que la création massive d’incubateurs serait favorable à l’ensemble de l’écosystème entrepreneurial, non seulement aux petites entreprises, mais aussi aux plus grosses. Ils sont 75% à estimer que cela permettrait aux jeunes entreprises de se développer plus rapidement qu’à penser que cela aurait pour vertu d’attirer des talents dans les entreprises du CAC 40 (74%). 
Par ailleurs, 69 % y voient un moyen pour les entreprises du CAC 40 d’être à la pointe de l’innovation et 65% affirment que ces incubateurs permettraient de créer de nombreux emplois.


Cadres du CAC 40 et entrepreneurs à succès : des profils éloignés

Ce n’est pas parce que l’on réussit à gravir les échelons d’une entreprise du CAC 40, que l’on dispose de toutes les qualités pour créer une entreprise.
Pour 54% des Français, les profils « CAC 40 » sont éloignés de ceux des « entrepreneurs à succès ». 57% des 18/24 ans les trouvent proches, mais plus on avance en expérience, moins on le pense : 38% des 50-64 ans.

*CorioLink, agence de conseil en communication d’influence spécialisée dans les problématiques économiques, institutionnelles et politiques, propose des méthodologies pour « décupler la force d’engagement » de ses clients.
www.coriolink.com /

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation