Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pas de printemps pour la confiance des dirigeants de PME-ETI

BE - Culture & Société
ABONNÉS

La Banque Palatine, banque des ETI et banque privée du dirigeant (Groupe BPCE), publie les résultats de son 58° Observatoire Banque Palatine des PME-ETI réalisé par OpinionWay et Challenges auprès de 301 dirigeants d’entreprises - CA de 15 à 500 M€ - du 23 mai au 3 juin 2016.

Points essentiels à retenir de ce 58e Observatoire
- Nette baisse des indicateurs de confiance pour l’activité et l’économie française, impactée par la situation sociale actuelle
- L’investissement et l’emploi se stabilisent néanmoins

Après avoir rebondi en mai, les niveaux de confiance marquent à nouveau un très net coup d’arrêt en juin. Seuls l’investissement et l’emploi sont relativement stables par rapport à mai. 
76% (-5 points) des dirigeants sont confiants pour l’activité de leur entreprise. L’indicateur égale son plus bas niveau de l’année (atteint en février) tout en restant légèrement supérieur (+3 points) à celui de juin 2015 (il était alors de 73%).

A 31%, la confiance en l’économie française accuse une baisse sensible (-8 points) par rapport à mai. Il s’agit de la plus forte chute d’un mois sur l’autre depuis juin 2013.

Ce niveau est également nettement inférieur à celui de juin 2015 (39%). Depuis le début de l’année, la confiance des dirigeants pour cet indicateur n’arrive plus à enchaîner deux mois de hausse consécutive. La situation sociale actuelle en France explique en grande partie le décrochage observé pour ce mois de juin. Elle a atténué l’effet des bons chiffres du chômage publiés au cours de l’enquête terrain.
A 112 points (-1 vs/mai), l’Indice Investissements Palatine-OpinionWay, bien qu’en légère baisse, se stabilise et reste plus élevé qu’il y a un an (108 en 2015).

Même tendance pour l'emploi dont le solde est en légère baisse. Les PME-ETI envisagent toujours majoritairement de maintenir leur nombre de salariés (72%, stable). 16% (-2 points) des PME-ETI prévoient d’augmenter le nombre de salariés non-cadres, contre 11% (+1 point) prévoyant de le réduire, soit un solde positif de 6 points (vs +8 points en mai). C’est le double de celui observé il y a un an.

Enfin, à 54%, la confiance en l’économie internationale, après plusieurs mois de baisse, continue de se redresser : +10% en deux mois mais reste encore inférieure à celle de juin 2015 (-8 points, 62% en juin 2015).

Des prévisions de croissance pour l’activité contrastées : 86% (+3%) des dirigeants s’attendent à maintenir voire augmenter leur chiffre d’affaires en 2016. 44% (+2 point vs/mai) des PME-ETI pensent atteindre un CA plus élevé en 2016 qu’en 2015.
A l’opposé, 20% (+7%) des dirigeants envisagent une baisse de leur activité en 2016. C’est le plus haut niveau atteint depuis le mois de janvier 2015.


Les objectifs prioritaires pour les PME-ETI lors des 6 prochains mois : stratégie commerciale, productivité, organisation et innovation

Comme en mars dernier (lors de la dernière mesure de cet indicateur), la stratégie commerciale est l’élément le plus prioritaire pour la performance de l’entreprise au cours des 6 prochains mois (89%). Derrière, la hiérarchie reste la même avec : process de production/productivité (72%), organisation interne (70%) et innovation (69%).
Loin derrière, mais après la progression lors de la dernière mesure, les dirigeants de PME-ETI confirment que le développement à l’international gagne en importance (38%).

Pour Pierre-Yves Dréan, directeur général de la Banque Palatine : « Malgré deux mois de baisse du chômage et une reprise qui frémit, la confiance des dirigeants connaît, en juin, une rechute et ne confirme pas le rebond observé le mois dernier. Les dirigeants sont très sensibles à la situation sociale, qui les inquiète. On peut néanmoins noter que l’investissement et l’emploi sont quasiment stables d’un mois sur l’autre, et surtout nettement plus élevés qu’il y a un an. Ce sont des signes solides et positifs .»

L’étude dans son intégralité via :
https://www.palatine.fr/fileadmin/user_upload/pdf/Observatoire-des-ETI/58/20160616_CP_Observatoire_ETI__N58_NC_Global.pdf


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...