Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le grand n'importe quoi du passeport européen. Encore combien d'escroqueries ?

ABONNÉS

Encore une fois, La Compagnie des Conseils en Gestion de Patrimoine Indépendants remercie l’AMF pour la nouvelle alerte qu’elle lance au sujet d’une entreprise chypriote qui vient de renoncer à son agrément auprès de son autorité des marchés.

Mais il est déjà trop tard : elle donne le conseil aux investisseurs « d’écrire à la société », rappelant que « celle-ci reste tenue d’honorer ses engagements » (SIC !) et « demeure sous autorité du régulateur chypriote ».

Ce conseil est dérisoire, car il est évidemment trop tard et, encore une fois, les dégâts seront importants pour les épargnants. PEGASE s’est envolé ! Vraisemblablement, en demandant le retrait de son agrément, l’entreprise tente simplement d’éviter contrôles et sanction du régulateur, nonobstant celles des tribunaux, peut-être même avec le "conseil" des autorités locales.

A priori, les vrais CGPI-CIF seront peu et même pas concernés, puisqu’il s’agit de cette fameuse FINTECH dont les "mouches du coche"* nous rebattent les oreilles, affirmant qu’elle va tuer notre profession ! Mais parce qu’elle s’est confiée pour mission de protéger les Épargnants, bien au-delà des clientèles des cabinets qui y adhèrent, La Compagnie des CGPI rappelle les faits suivants :

L’AMF ne pouvait faire plus que ses alertes avant cet incident, puisqu’elle est liée par le "Passeport européen". C’est en fait une clef qui devient un blanc-seing pour le grand n’importe quoi et notamment l’escroquerie. Il permet à des entreprises plus que discutables, et pourtant le plus souvent clairement identifiées comme dangereuses pour les épargnants, de contourner et même de faire un "pied de nez" aux autorités les plus sérieuses pour commercialiser partout en Europe leurs produits pourris. C’est ainsi que l’on a vu une entreprise allemande qui s’était vu refuser l’agrément en Allemagne et en France entrer dans notre pays par le Lichtenstein. Elle sévit toujours sous une autre forme qui se veut ISR. Et L’AMF, elle-même, reconnait que « La plupart des sociétés du Forex, sur lesquelles elle alerte quasiment mensuellement, sont le plus souvent logées à Chypre ».

ASSEZ ! La Compagnie demande aux Législateurs, aux Pouvoirs publics, en général, et l’appui de nos Régulateurs pour cesser de faire payer aux Consommateurs Épargnants le toujours plus d’Europe.

Nous, CGPI, qui subissons le millefeuille de la règlementation européenne, dont l’ESMA, leur demandons de s’interroger sur le passeport européen dans sa forme actuelle. Ils doivent répondre pour que le Public sache si l’intérêt de l’Épargnants, qu’ils prétendent protéger, n’est pas supérieur et s’il ne mérite pas de classifier les différents régulateurs européens, quitte à pouvoir refuser à leurs entreprises agréées dans certains pays d’exercer en France et en Europe. A défaut, de nouveaux milliards comme celui recensé par nos Régulateurs, le Parquet de Paris et la DGCCRF dans un communiqué commun du 30 mars continueront de s’empiler au détriment des Investisseurs.

* « Mouches du coche » : la Compagnie des CGPI emploie ce terme pour désigner certains observateurs de la profession, analystes, juristes, fournisseurs, enseignants, journalistes, etc. qui pensent qu’ils sont mieux placés que nos représentants pour dire comment nous devons travailler, être règlementés, évoluer, etc.

L’AMF invite les plateformes www.interactiveoption.com - www.interactive-option.com - www.hellobrokers.com - www.mtxplus.com et www.pegasecapital.com à contacter dans les meilleurs délais la société Pegase Capital Ltd, propriétaire desdits sites.

Accessibles via : http://www.amf-france.org/Actualites/Communiques-de-presse/AMF/annee-2016.html?xtor=RSS-1&docId=workspace%3A%2F%2FSpacesStore%2Fb9c246ba-0147-47c6-be62-d4f8bcb06109


Jean-Pierre Rondeau - Président 
La Compagnie des Conseils en Gestion de Patrimoine Indépendants
www.lacompagniedescgpi.fr


Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...