Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les Français, le crédit, l'achat immobilier et les prêts aidés

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Quoi de neuf en matière de crédits immobiliers en France ?

Depuis le début de l’année, les taux d’intérêt sont au plus bas, les conditions d’accès au Prêt à Taux Zéro ont été étendues. Rarement l’accession à la propriété aura été autant facilitée pour les ménages français. Alors que s’ouvre la période de l’année la plus riche en matière de transactions immobilières, Ipsos et BoursedesCrédits se sont associés pour dresser un état des lieux des projets immobiliers des Français, du recours aux crédits et aux dispositifs de prêts aidés.

La propriété immobilière est toujours aussi importante aux yeux des Français.
- Pour 91%, être propriétaire de son logement est quelque chose d’important, c’est même « essentiel » pour 47%.
- Le souhait de devenir propriétaire est encore plus marqué chez ceux qui n’ont pas encore sauté le pas : les plus jeunes, essentiel pour 58% des 25/34 ans, et les locataires 63%.

Beaucoup de Français ont un projet immobilier en tête. Pour eux, le crédit immobilier est un point de passage incontournable pour le mener à bien. Mais en matière de crédit, l’égalité des chances n’est pas toujours la règle :
- 22% envisagent d’acheter un bien immobilier dans les 3 prochaines années. L’achat d’un premier logement est au cœur des projets immobiliers des Français : 29% des locataires pensent acheter un logement dans les trois ans pour l’occuper, contre 11% des propriétaires.
- Le crédit immobilier est une étape nécessaire du parcours d’achat. 86% de ceux qui projettent d’acheter contracteront un prêt auprès d’un établissement financier.
- Le crédit immobilier est la norme pour la majorité des Français : 62% en ont déjà contracté un au cours de leur vie (73% des plus de 35 ans). 33% des Français remboursent actuellement les mensualités d’un crédit immobilier.
- Sans surprise, le fait de rembourser un crédit varie en fonction de l’âge (54% des 35/44 ans, contre 17% des 60/75 ans). Il est aussi fonction de la catégorie socio-professionnelle (54% des cadres contre 36% des ouvriers). Malgré la faiblesse des taux et les dispositifs d’aides, il est toujours plus difficile pour les plus fragiles d’accéder au crédit.

Le PTZ est LA star des prêts aidés. C’est le dispositif le plus connu et celui qui compte le plus grand nombre de bénéficiaires. Cela étant, les règles du PTZ sont mal connues des Français, y compris de ceux qui envisagent d’acheter dans un futur proche. Les résultats soulignent la nécessité d’accompagner les particuliers dans le financement de leurs projets immobiliers.

- 74% des Français ont déjà entendu parler du PTZ du Gouvernement. Ce dispositif est largement plus connu que le prêt Action Logement (56%) et que les prêts à taux zéro des collectivités territoriales (52%), qui disposent tout de même d’une assez bonne visibilité.
- Depuis sa création en 1995, le PTZ a rencontré les faveurs du grand public : 14% des Français en ont déjà bénéficié. Les bénéficiaires sont avant tout issus des classes moyennes : cadres (18%), professions intermédiaires (21%) et employés (18%).
- Pour autant, le niveau d’information du grand public sur son fonctionnement est plutôt limité, y compris auprès des personnes qui ont un projet immobilier dans les trois mois. 40% d’entre elles ne savent pas que le PTZ concerne uniquement les locataires, 49% n’ont pas entendu parler de la révision des conditions d’accès du début d’année.

Les avantages du prêt à taux zéro gagneraient à être mieux connus pour inciter les Français à investir dans la construction de logements, la rénovation, ou dans les zones où l’offre en logement est tendue.

Pour bénéficier de conditions d’emprunt plus avantageuses,
- 41% des Français qui ont un projet immobilier sont prêts à acheter sur plan dans le neuf,
- 39% à chercher un bien dans les zones où le montant des aides est plus important et
- 38% à acheter un bien dans lequel les travaux sont importants. S’il demeure limité, le pouvoir incitatif des prêts aidés n’en demeure pas moins une réalité.

Autres précisions via :
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2008641/ENQUETE_IPSOS_LA_BOURSE_DES_CREDITS_JUIN_2016.pdf

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...