Connexion
/ Inscription
Mon espace

Si les textes de loi doivent être plus clairs, les tribunaux aussi !

ABONNÉS

« Libre parole » d'Olivier Rozenfeld,  Président du Groupe Fidroit

Quels sont les biens immobiliers d’une entreprise qui peuvent bénéficier d’un traitement de faveur au moment de leur vente ? 
La location en meublé en est-elle bénéficiaire ?

Il existe un abattement pour durée de détention sur les Plus-Values Immobilières Professionnelles à long terme, c’est l’art 151 septies B du CGI. Il a été institué afin de favoriser les transmissions d'entreprises.

Il n’est applicable qu’aux plus-values réalisées lors de la vente de biens immobiliers que l'entreprise cédante affectait à sa propre exploitation. Pour déterminer si la société cédante peut bénéficier d'un tel abattement, il convient d'apprécier si, à la date de la cession des biens, ceux-ci étaient affectés à l'exploitation de l'entreprise.

C’est dans cet esprit que le Conseil d'État a rendu un arrêt le 4 mai 2016 - Conseil d’Etat, 10ème et 9ème chambres réunis le 4 mai 2016 - 386773

En l'espèce, une SARL qui avait pour activité la location en meublé a opté pour le régime fiscal des sociétés de personnes. L'administration fiscale a remis en cause l'exonération de la plus-value réalisée à l'occasion de la cession d'un ensemble immobilier au motif que l'acte de vente comportait la mention que les immeubles étaient destinés à être démolis et que la SARL ne pouvait, par conséquent, pas bénéficier de l'exonération sur la plus-value prévue par l'article 151 septies B du CGI.

Cette remise en cause a alors entraîné un rehaussement du BIC réalisé par les associés, notamment la requérante.

La Haute juridiction a, par la suite, donné raison à l'Administration. En effet, au cas présent, l'acte de vente par lequel la SARL a cédé ses biens immobiliers indiquait expressément que ceux-ci étaient destinés à être démolis par l'acquéreur. Ainsi, à la date de la cession, ces bâtiments ne pouvaient être regardés comme affectés à l'exploitation de l'entreprise requérante et donc la plus-value dégagée ne pouvait être éligible à l'abattement.

Mais alors une question se pose : qu’adviendrait-il si les biens n’avaient pas été destiné à la démolition ? Une analyse à contrario (discutable en soi) pourrait nous conduire à considérer que la LMP peut bénéficier de l’art 151 septies B.

Une CAA de Nancy du 26 mars 2015 a déjà, contre toute attente au regard de la doctrine administrative (BOFIP) qui l’exclut expressément, admis l’application de l’art 151 septies B à un immeuble loué à un tiers !

Monsieur le législateur, messieurs les juges : donnez-nous les clés de lecture au fond pour agir dans la sérénité mais aussi pour faciliter les choix de contribuables qui souhaitent tout simplement respecter la loi !

http://www.fidroit.fr/


Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...