Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les gestionnaires du patrimoine devront lutter pour leur survie

ABONNÉS

Temenos*, spécialiste des solutions logicielles pour les services bancaires et financiers, révèle, dans un rapport qu’il publie avec Forbes Insights, que d’importants transferts de richesses de la génération vieillissante des baby-boomers vers ses descendants refaçonnent le secteur de la gestion du patrimoine, exigeant davantage d’efficacité et d’adaptabilité de la part des acteurs historiques.

Intitulé The Rise of Bionic Wealth: A Hybrid Model of Cutting-Edge Technology and Advisor Expertise Heralds the Future for Wealth Managers (L’essor de la richesse bionique : un modèle hybride de technologie dernier cri et d’expertise des conseillers dessine l’avenir de la gestion du patrimoine), le rapport décrit comment les générations X et Y peuvent désormais « passer sans effort du monde réel et des rencontres physiques au monde virtuel des plateformes numériques qui fournissent le service rapide et pertinent qu’ils attendent ».

Egalement, l’enquête indique que le succès, voire la survie, des gestionnaires du patrimoine dépendra de leur capacité à offrir aux nouveaux segments de clients ce qu’ils souhaitent en matière de service et de performance financière. Un ensemble de plus en plus complexe d’exigences clients oblige les cabinets à moderniser leurs approches technologiques, sans toutefois s’aliéner leurs clients plus âgés, qui représentent toujours le gros de leur activité.

Pierre Bouquieaux, Product Director, Wealth Management chez Temenos, note : « Avec le transfert générationnel de richesses que nous observons actuellement, les cabinets doivent être attentifs aux enjeux induits par la complexification des attentes des clients et l’intensification des risques de cybercriminalité. Il s’agit pourtant d’une fantastique opportunité. Les résultats de l’enquête soulignent qu’une technologie intelligente aidera les gestionnaires du patrimoine à redéfinir les processus, dégager de nouvelles sources d’efficacité et mieux construire leurs relations avec les clients. »

Plus de 60 gestionnaires du patrimoine et 35 clients fortunés ont été interrogés sur l’évolution de l’expérience des services bancaires, tant sur le plan de leurs méthodes et besoins de communication que sur l’importance de la technologie. Le rapport s’appuie également sur les commentaires de dirigeants de grandes banques d’investissement et privées. Les résultats soulignent notamment que :

- 40% des gestionnaires de patrimoine considèrent que la communication idéale doit combiner le numérique et le offline.

- 34% des clients fortunés exigent aujourd’hui de leur gestionnaire du patrimoine une communication numérique sous une forme ou une autre.

- 62% des clients fortunés appellent de leurs vœux « la digitalisation des services de gestion du patrimoine » mais demandent toujours à rencontrer fréquemment un conseiller.

- 17% des clients fortunés affirment que la technologie est désormais essentielle.

- la moitié des clients fortunés considèrent que les cyber-risques et le hacking constituent un enjeu majeur pour l’utilisation de la technologie.

L’étude complète est disponible en téléchargement via :
http://www.forbes.com/forbesinsights/temenos/

*Temenos Group AG, dont le siège est à Genève, est une société éditeur de logiciels bancaires, leader sur son marché, qui travaille en partenariat avec des banques et autres institutions financières en vue de transformer leur activité et de rester à l’avant-garde d’un marché en mutation.
www.temenos.com


Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...