Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les trésoriers d'entreprise à l'affût de services personnalisés encore plus sécurisés

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Le rapport publié par BNP Paribas et le Boston Consulting Group (BCG), intitulé Corporate Treasury Insights 2016, révèle que les trésoriers d’entreprise sont particulièrement attentifs aux questions de sécurité, de transparence, de gestion de la liquidité dans un environnement de taux faibles et de lutte contre de nouveaux risques durables, tels que la cyber criminalité et la fraude.
Les trésoriers sont en effet à la recherche de banques de flux capables de les accompagner tout au long de leur cycle de vie et d’être un partenaire de confiance offrant des solutions d’analyse de données sur-mesure.

Le prix et le service l’emportent sur le produit
Les trésoriers interrogés s’attachent moins à la sophistication des produits proposés par une banque de flux qu’à une solution prévisible, fiable alliée à une excellente capacité. Ainsi, la qualité du service et le prix sont les deux critères principaux retenus par les trésoriers à 60 et 70% respectivement, dans leur choix de banque de flux.

Des trésoriers à la recherche de plateformes indépendantes et flexibles 
Pour ces derniers, il est de plus en plus important de disposer, à la fois d'une vision consolidée de leur positions financières et de liquidité, et d’un reporting détaillé tout en assurant une cohérence entre les différents sites géographiques. Ils s’attendent par conséquent à ce que la banque de flux leur propose une plateforme unique qui regrouperait différents produits tels que la gestion des flux de trésorerie, négoce international, la gestion du fonds de roulement et la couverture des expositions aux devises. Néanmoins, ils ne souhaitent pas se sentir liés à un dispositif unique : 60% considèrent que l’outil idéal est totalement indépendant d’un établissement bancaire, ce qui est déjà une réalité pour 45% d’entre eux.

Des modèles de services appelés à évoluer
Si l’adoption de logiciels de gestion de trésorerie n’est pas une tendance nouvelle, les applications mobiles dédiées ont fait leur apparition cette année auprès de plusieurs grandes sociétés d’Amérique du Nord. Afin de les accompagner dans un environnement opérationnel de plus en plus complexe, les trésoriers souhaitent que leur banque de flux leur propose des plateformes intégrées et simples d’utilisation, mais aussi des services personnalisés et des conseils sur-mesure et ciblés, reposant sur des analyses de données adaptées (data-driven).


Les banques ont 4 possibilités pour différencier leurs modèles de services

- Orchestrer l’écosystème de la trésorerie : en faisant le choix d’une architecture ouverte, les banques joueraient un rôle de coordinateur global en mettant à disposition de leurs clients une interface unique ouverte à des contributeurs tiers. Pour cela, les banques devront utiliser des données standardisées afin d’être capable de générer rapidement des analyses pour chaque client.

- Offrir un service sur-mesure et efficace reposant sur des solutions technologiques et accessibles via différents canaux :
les banques doivent pouvoir fournir aux trésoriers un meilleur niveau de visibilité et de traçabilité de leurs sites géographiques, des indicateurs de performance standardisés et des communications plus fréquentes et plus pertinentes.

- Offrir une expertise supérieure en matière de conseil et de gestion des risques :
 
     - De nombreux trésoriers considèrent que les banques représentent une référence absolue en matière de qualité des systèmes informatiques étant donné le degré d’exigence applicable à la sécurité de leurs propres activités.
     - Plus de 50% des répondants ont désigné les banques comme étant leur prestataire privilégié en ce qui concerne les mesures d’atténuation des risques traditionnelles, comme les mécanismes de suivi du trafic réseau et des transactions ou encore la formation du personnel.
     - De plus, 20  à 40% d’entre eux déclarent qu’ils envisageraient de recourir à des solutions bancaires pour leurs besoins de trésorerie entièrement informatisés. C’est dans le domaine de la cyber-sécurité, première source de risque aux yeux de trésoriers, à égalité avec le risque de marché et de contrepartie, que les banques sont considérées comme les plus légitimes. En effet, 45% des sondés déclarent qu’ils s’adresseraient à des banques pour ce type de service.

- Améliorer l’expérience utilisateur avec des fonctionnalités numériques et analytiques sur-mesure
 : les trésoriers souhaitent que les banques soient en mesure d’analyser et d’interpréter leurs données afin d’améliorer la veille de marché, une capacité qui serait particulièrement appréciée dans les grandes multinationales.


Pour répondre à ces niveaux croissants d’exigences, les banques doivent d’abord chercher à faire bénéficier leurs clients de solutions de trésorerie rationalisées et transparentes, dans le cadre d'une expérience client digitalisée et conviviale.

Jacques Levet, Head of Transaction Banking EMEA chez BNP Paribas, conseille : « Aux banques d’imaginer des offres commerciales articulées autour de leurs cœurs d’expertise, en particulier dans des domaines tels que la gestion des risques et la cyber-sécurité, ce qui leur permettra d’offrir une assistance très appréciée. De plus, les banques doivent être flexibles et envisager des partenariats stratégiques avec des fintechs, voire d'autres prestataires le cas échéant, et privilégier la collaboration à l’internalisation de certains services : une démarche qui aboutira à davantage de valeur ajoutée pour leurs clients. »

http://www.bnpparibas.com/

Boston Consulting Group : le BCG est un cabinet international de conseil en management et le leader mondial du conseil en stratégie d'entreprise. http://www.bcg.fr/

  

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
« GO ! Épargne entreprise », une offre d'épargne salariale pour les PME et les ETI

Lancée par le Groupe Henner, Cedrus Partners et Sanso IS, en partenariat avec l'assureur AXA, cette nouvelle offre se distingue par sa transparence et sa simplicité d'utilisation. Elle englobe 3 solutions d'investissement intégrant une composante liée au développement durable. Sans droits d'entrée ni frais de tenue de compte pour les salariés concernés, ce nouveau dispositif d'épargne salariale a pour vocation d'être clé en main pour les entreprises. Voté en première lecture à l'Assemblée en...