Connexion
/ Inscription
Mon espace

La BCE déclare la guerre à l'argent liquide et sonne le glas du billet de 500€

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Salman Ahmed, Stratégiste d’investissement chez Lombard Odier IM 

La mort du billet de 500€ a des conséquences considérables sur la conduite et la forme de la politique monétaire à venir. Nous pensons que la décision d’arrêter l'impression du billet va au-delà de la lutte contre le blanchiment d'argent, qui est souvent la raison invoquée. Les espèces sont le principal ennemi des taux d'intérêt négatifs et, selon nous, cette dernière décision de la BCE augmente non seulement le poids de l’institution, mais également les possibilités que les taux d'intérêt continuent de s’enfoncer en terrain négatif à l'avenir.

En réduisant le nombre de billets de 500€ en circulation, la BCE tente de faire en sorte que, même avec des taux d'intérêt négatifs, conserver son argent dans un « bas de laine » coûte plus cher que de le déposer à la banque. En clair, conserver des grosses coupures prend moins de place que des petites ! Par conséquent, en s’assurant que la plus grosse coupure imprimée est celle de 100€, la BCE tente de réguler l’argent physique stockable.

Dans un cas extrême, une société sans espèces supprime toute entrave aux taux d’intérêts négatifs puisque l’actif sans rendement cesse d’exister. Cet objectif peut progressivement être atteint en augmentant les coûts de stockage, ce à quoi contribue clairement la suppression des plus grosses coupures.

Plusieurs membres de la BCE, dont Jens Weidmann, ont d’ores et déjà pesé sur le débat en soulignant l'impact qu'une telle décision pourrait avoir sur la confiance. À court terme, nous pensons qu’il est peu probable que les taux d'intérêt continuent de baisser puisque l’on semble s’écarter de l’utilisation de la monnaie comme outil de la politique. Toutefois, les intérêts négatifs sont susceptibles de rester une mesure importante si quand le cycle de l’activité mondiale changera nécessitant une nouvelle dose de soutien politique. L'absence des billets de 500€ pourrait alors se révéler très pratique pour les décideurs.

Nous pensons que le retrait de ce billet envoie un signal clair que les taux d'intérêt négatifs vont continuer de baisser. Enfin, pour le grand public, cela pourrait accroître davantage le poids de l’État et de la BCE. En effet, les variables monétaires nominales semblent être devenues un impôt pur et simple sur les épargnants, ce qui implique une redistribution de la richesse afin d'atteindre les grands objectifs macro-économiques.

https://www.loim.com/fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...