Connexion
/ Inscription
Mon espace

12ème édition du « Truffle 100 France », classement de référence des 100 premiers éditeurs de logiciels français

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Publiée par Truffle Capital, acteur du capital-risque européen, en partenariat avec le Groupe CXP, 1er cabinet européen indépendant d’analyse et de conseil dans le domaine des logiciels, des services informatiques et de la transformation numérique, cette 12ème édition de « Truffle 100 France », a été réalisé sous le haut patronage d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du Numérique, auprès du ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique.

Né en 2005, à l’initiative de Truffle Capital et de Bernard-Louis Roques et réalisée par le Groupe CXP, le « Truffle 100 France » est en effet devenu l’indice de référence pour mesurer l’activité de l’industrie et du logiciel en France.
- En 2006, le « Truffle 100 » européen a suivi avec une reconnaissance égale pour prendre en compte la température de l’industrie du logiciel au niveau européen
- En 2009, le « Truffle 100 European clusters » a pris le relai.


Points clés de la 12ème édition

1/ Progression du chiffre d’affaires

Sur un CA total en augmentation à 12,8 Mds€ v/11,8 Mds€ en 2014, le CA croît également très nettement atteignant 7,5 Mds€ en 2015, v/6,6 Mds€ en 2014.
Le marché français reste également largement tiré par le haut du classement, les 5 premiers éditeurs représentant 54% de ce chiffre. Parmi eux, on note toujours l’emprise de Dassault Systèmes qui représente 33,7% du CA Edition.

Le Palmarès de tête par ailleurs en mouvement : Sopra Steria monte à la 2ème place derrière Dassault Systèmes, suivie par Murex. Cegedim précédemment à la 2ème place du classement, descend au 4ème rang, et Axway conserve la 5ème place.
Parmi les faits marquants pouvant expliquer ces évolutions nous citerons la forte croissance du CA de Sopra Steria portée par la réussite du projet d’intégration suite au rapprochement Sopra - Steria, ainsi que la vente de sa division « CRM et données stratégiques » à IMS Health par Cegedim. De nombreuses évolutions sont ainsi menées dans un secteur en profonde mutation avec l’arrivée de nouveaux enjeux et la recherche de nouveaux modèles économiques.

On notera par ailleurs l’augmentation de la part des sociétés en décroissance qui passe de 1% en 2014 à 11% en 2015 :
- 24 éditeurs ont progressé dans le classement (ils étaient 60 en 2014)
- 9 ont conservé leur place (stable par rapport à 2014)
- 60 ont perdu au moins une place (22 en 2014).
- 7 sociétés sont sorties du classement (8 en 2014), dont deux suite à des rachats :
- Dictao (#66 du classement en 2014 avec un CA logiciel de 14,9 M€) racheté par Morpho (Safran)
- Ordirope (#87 du classement en 2014 avec un CA logiciel de 10 M€) racheté par GFI Informatique
- 25 sociétés cotées en Bourse, contre 22 en 2014 Le résultat net du Top 100 est par ailleurs en très nette augmentation à 1 186 M€ contre 599 M€  en 2014. Cette évolution est portée notamment par la croissance des résultats de Dassault Systèmes (576,6 M€ en 2015 contre 465,5 M€ en 2014) et du groupe Cegedim qui passe d’une perte de 199,7 M€ en 2014 à un bénéfice de 67 M€ en 2015.

Le résultat net du Top 100 est par ailleurs en très nette augmentation à 1 186 M€ contre 599 M€  en 2014. Cette évolution est portée notamment par la croissance des résultats de Dassault Systèmes et du groupe Cegedim.


2/
 Effectifs globaux et R&D

La nette croissance globale du CA se reflète également au niveau des recrutements, avec des effectifs en augmentation à 106 920 contre 103 380 en 2014. Les effectifs de R&D sont également en légère augmentation et représentent 15,7% de l'effectif total contre 15% en 2014 ; soit près de 1 000 recrutements sur ce seul secteur.
Après une légère érosion en 2014, les investissements globaux en R&D sont en hausse et atteignent 1 176 M€, contre 1 024 en 2014.
La R&D reste par ailleurs très largement internalisée, 73% des éditeurs n'envisageant pas de délocaliser cette activité placée au cœur de leur développement. La plupart considèrent en effet que l'internalisation de la R&D est un facteur stratégique clé qui permet notamment de favoriser la réactivité.


3/
 L'Île-de-France conserve sa place centrale

La région Île-de-France conserve sa position prédominante, regroupant toujours 83% du CA Edition, 88% de l'effectif total et 82% des effectifs R&D ; chiffres stables depuis 2014.
Elle est toujours suivie par la région Auvergne-Rhône-Alpes qui totalise 9% du CA Edition (8% en 2014), 6% de l'effectif total (5% en 2014) et 9% des effectifs R&D.
A elles deux, les régions Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes représentent toujours 91% du CA Edition.

A l'international, le classement des implantations a par ailleurs évolué avec la montée des Etats-Unis et de l'Espagne tous deux ex-aequo.
-   Royaume-Uni 37%
-   Etats-Unis 34%
-   Espagne 34%
-   Allemagne 31%
-   Italie 21%
-   Canada 17%
-   Belgique 17%
-   Chine 15%
-   Maroc 14%
-   Brésil 14%


4/
 Les mesures publiques plébiscitées par les entreprises

Le CIR reste en tête, plébiscité par 53% des sociétés. Il est toujours suivi par le Business Act en 2ème position, cité par 44% des éditeurs. Les programmes européens de R&D montent à la 3ème position avec 33% (contre 30% en 2014), et sont suivis par le développement du capital-risque stable à 33% puis la brevetabilité des logiciels à 20% (contre 16% en 2014). 


5/ Tendances et prévisions

La révolution apportée par les offres en SaaS et le Cloud Computing continue d'impacter fortement le secteur. Pour faire face à l'évolution des usages et la demande en croissance, 74% des éditeurs du Top 100 disposent désormais d'une offre en Saas(contre 68% il y a un an). 64% des éditeurs estiment que cette tendance continuera à influencer grandement le marché, porté également par les applications de mobilités (61%) et le Big Data (33%).
Le marché devrait toujours afficher une bonne santé en 2016, 42% des éditeurs du Top 100 anticipant une croissance située entre 5 et 15%. Cette croissance devrait se refléter sur les effectifs, pour 66% des éditeurs, le développement de projets de R&D (63%) et le déploiement des activités à l'international (60%).

Plus d’informations : http://www.truffle100.fr/presentation.php

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...