Connexion
/ Inscription
Mon espace

La côte d’Emeraude, un marché loin de s’essouffler

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Décryptage de Philippe Barthélémy et Magali Renault pour Saint Malo et Marie-Claude Hemery et Armelle Bire pour Dinard, conseillers en immobilier OptimHome.

La Côte d’Emeraude située entre l’Ille-et-Vilaine et les Côtes d’Armor affiche avec fierté sa diversité. On investit sur la Côte d’Emeraude pour ses paysages, sa qualité de vie et ses animations toute l'année, mais aussi pour sa facilité d’accès et la diversité de son offre pour tous les budgets. Le marché est loin de s’essouffler. La pierre sur cette Côte d’Emeraude est donc une excellente valeur de placement.

Après plusieurs années de repli et d'attentisme, le marché reprend des couleurs sur le département Ille-et-Vilaine et particulièrement dans les villes de Saint-Malo et de Dinard où le charme opère toujours. 
Le marché en 2015 a été marqué par des prix stables et un nombre de transactions en forte hausse : +15% dans l'ancien et +41% dans le neuf.
- Les biens vue mer, oscillent entre 5 000€ et 6 000€ le m² selon le secteur
- En ville, le prix moyen du m² est de 3 800€ pour les appartements et 2 650€ pour les maisons, avec là aussi de grandes différences suivant le secteur
Pour ceux qui s’entêtent sur un prix de départ surévalué, le délai de vente s’allonge pour finalement vendre de guerre lasse à un prix en dessous de sa valeur.

Pour le neuf, les derniers dispositifs fiscaux, plus avantageux, donnent du souffle aux investisseurs. Ils achètent dans un premier temps pour défiscaliser et revendront ensuite pour acheter un autre bien sur le secteur. Il existe également une grande disparité de prix entre le littoral et les communes en retrait de la mer de quelques kilomètres seulement.

Pour les stations balnéaires, il s’agit d’un marché principalement de résidences secondaires appréciées de la clientèle parisienne. Les biens à vendre sont rares :
- Saint-Malo : quartiers Rochebonne et Rothéneuf intra-muros
- Dinard : centre-ville, La Malouine, Saint Enogat
- Saint Briac, Saint-Lunaire et Cancale : centre-ville et plages,

Profil des acquéreurs : couple de 55 ans en moyenne, dont l’achat en secondaire du départ se transforme parfois en principal.

Produit recherché : pied à terre en centre-ville, T3 d’environ 60 m² avec ascenseur, parking et terrasse en parfait état, les prix oscillent entre 270 000€ et 300 000€.

Enfin, les jeunes dont c’est le premier achat, se retranchent sur les agglomérations comme Saint-Meloir côté Saint-Malo et Pleurtuit côté Dinard. Ces communes voient leur population augmenter régulièrement et proposent des infrastructures adaptées : écoles, complexes sportifs, médiathèques, vie associative, salle de spectacles, etc….
Dans de nombreux cas, il est désormais possible de devenir propriétaire en payant les mêmes mensualités que si l’on était locataire. Le contexte actuel incite donc les primo-accédant à franchir le pas. Les lotissements fleurissent avec des terrains à des prix attractifs autour de 105€/m².

www.optimhome.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation