Connexion
/ Inscription
Mon espace

Changement climatique : il faut mobiliser le potentiel technologique

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Dans un premier avis voté le 4 novembre*, l’Académie des technologies reconnaissait l’origine anthropique de la croissance des gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère et ses effets.

Aujourd'hui, elle publie un rapport** sur les technologies qui vont contribuer à la réduction des émissions de GES et à l’adaptation de nos économiesCe rapport  intituléTechnologies et changement climatique : des solutions pour l’atténuation et l’adaptation, issu de plusieurs mois de travaux, s’ouvre, par une alerte sous forme d’incitation à passer à l’action, car  « l’inaction aurait des conséquences graves, inacceptables pour la France et aussi mondialement ».

Passer à l’action, c’est mobiliser ou développer le potentiel technologique que le rapport examine et priorise pour les secteurs majeurs concernés. Car des technologies permettant l’atténuation et l’adaptation au changement climatique existent souvent : il s’agit de les mettre en œuvre en sachant qu’elles ne cesseront de progresser. Ces solutions passeront aussi par une combinaison de technologies multiples qu’il faudra optimiser avec intelligence et persévérance.

Les académiciens sont réservés en revanche sur les techniques de géo-ingénierie du climat (ensemencement de l'atmosphère ou de l'océan), qui, dans l’état actuel des connaissances, ne constituent pas une solution alternative pour limiter les émissions de GES ou atténuer leurs effets à des fins d'adaptation.

Sans attendre un prix du carbone, l’Académie des technologies incite les entreprises à intégrer dès maintenant dans leurs choix d’investissements un prix interne du carbone - émis ou économisé - une mesure doublement vertueuse, qui permettrait à la fois d’anticiper les évolutions règlementaires ou de marché et de privilégier les projets relativement moins émissifs.

Il faut également s'assurer de la mise en place efficace des incitations financières pour réaliser le transfert des technologies - ou en concevoir qui soient adaptées - vers les pays en développement, qui sont souvent les plus vulnérables aux évolutions climatiques.

* 1avis voté le 4 novembre :
http://academie-technologies-prod.s3.amazonaws.com/2015/12/02/14/44/13/795/Avis_TechnologiesClimat_20151110.pdf 

** Rapport Technologies et changement climatique :
http://academie-technologies-prod.s3.amazonaws.com/2016/04/21/12/45/33/406/Rapport_TCC_DEF.pdf

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...