Connexion
/ Inscription
Mon espace

Un e-mail sur six contient un virus

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Les préconisations de Retarus aux entreprises. 

Le fournisseur mondial de services de messaging en mode cloud, constate l’augmentation des attaques de logiciels malveillants du type Locky ransomware et de ses dernières variantes : KePanger, PowerWare et Petya.

En mars, un e-mail sur six envoyé à une messagerie professionnelle contenait un virus : le nombre de messages infectés reçus par heure le mois dernier est égal au nombre de messages infectés reçus par mois en moyenne sur l’année 2015.

Le ransomware Locky a muté pour multiplier ses victimes, passant de 3% de messages infectés en février à 17% en mars. Les trojans sont capables de modifier leur structure aussi rapidement que régulièrement et, de fait, de changer de forme à la vitesse de léclair, les ransomware ne sont pas immédiatement détectés par tous les logiciels antivirus. La sécurité des messageries peut toutefois être améliorée à l’aide de solutions de sécurité en mode Cloud.
Ces services permettent aux entreprises de gérer plusieurs scans simultanément et d’étendre ainsi leurs paramètres de filtrage afin d’intégrer les tous derniers niveaux de protection. Des dispositifs supplémentaires, tels que des scans anti-virus à quatre niveaux, augmentent aussi leurs chances d’identifier et de bloquer à temps les tentatives d’extorsion.

La vigilance, une donnée essentielle : afin de garantir la meilleure protection possible contre les attaques de ransomware de type Locky, les utilisateurs de messageries électroniques doivent faire preuve d’une vigilance accrue. Retarus leur recommande de désactiver l’exécution automatique des macros intégrées dans les programmes Office et de ne la réactiver que si cela s’avère absolument nécessaire et si seulement les documents concernés proviennent de sources sûres

www.retarus.fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...