Connexion
/ Inscription
Mon espace

Un manager sympathique fait carrière plus rapidement

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Lors du recrutement des CEO, les Conseils d’administration se laissent séduire par « le charme » des candidats

Une étude de l'Université de Chicago Booth School of Business a identifié 4 critères dominants qui permettent de prédire si le candidat pour un poste deviendra prochainement le CEO. Les chercheurs ont également conclu que les Conseils d’administration surestiment trop souvent la personnalité et les compétences interpersonnelles des candidats lors du choix d'un PDG.

Les scores obtenus par les candidats dans les 4 catégories dominantes :
- compétences interpersonnelles,
- capacités d’exécution,
- charisme, et
- compétences stratégiques,
permettent de prédire leur avenir professionnel, à savoir si le candidat deviendra le CEO, le CFO ou un autre dirigeant de haut niveau.

Les chercheurs ont notamment démontré que les CEOs et les CFOs obtiennent des résultats extrêmement différents dans chacune des 4 catégories étudiées. Ainsi :
- les CEOs possèdent en générale des résultats très élevés dans chaque catégorie ;
- les CFOs, quant à eux, sont mal notés.
- Les candidats COO obtiennent des résultats intermédiaires entre les CEOs et les CFOs (à l'exception des compétences stratégiques).

Les résultats obtenus dans les 4 catégories prédisent également le développement de carrière des candidats. Ainsi, les candidats à tous les postes, excepté celui de CEO, ayant obtenu des scores élevés dans les 4 catégories ont des fortes chances de devenir PDG au cours de leur carrière.   

Par rapport à la note moyenne de tous les postulants, les candidats embauchés pour les postes de CEO obtiennent des notes plus faibles en compétences d'exécution et plus élevées en compétences interpersonnelles. Ce constat amène les chercheurs à s’interroger sur la façon dont la personnalité des candidats peut influencer les actionnaires et les Conseils lors de la prise de décision d'embauche. Les candidats aimables et ouverts aux autres semblent être privilégiés. 

Un autre élément important relevé par l’étude confirme cette théorie. Ainsi, tous les candidats qui ont été embauchés, quel que soit le poste, possèdent des compétences interpersonnelles nettement plus élevées que celles de tous les candidats interviewés, excepté pour les postes de CFO. Les compétences interpersonnelles seraient donc évaluées différemment dans le processus d’identification et dans le processus de recrutement final, notamment concernant les candidats pour les postes de PDG, que l’on identifie habituellement en évoquant leurs compétences d'exécution.

Les scientifiques n’ont pas trouvé de différence significative entre les résultats des hommes et des femmes. En revanche, les femmes possèdent 28% de chances en moins de se faire embaucher en tant que PDG, indépendamment du résultat obtenu dans les quatre catégories.

L’étude est d'autant plus intéressantes qu’il s’agit de la première recherche effectuée à grande échelle. Les chercheurs ont exploité les données de plus de 2 600 candidats aux postes de direction, notamment CEO, CFO et COO, auprès d’un large éventail d’entreprises. Les 30 caractéristiques individuelles de chaque candidat étaient étudiées. Les interviews, d’une durée de quatre heures, ont été menées par le cabinet de conseil G.H. Smart Co., spécialisé dans l'évaluation des cadres. Chaque entretien a fait l'objet d'un rapport détaillant les caractéristiques du candidat.

Environ 40% des candidats qui participaient à l’étude se présentaient à des postes dans le secteur financier. Un peu plus de 25% de candidats se présentaient à des postes opérationnels et un peu moins de 25% dans le secteur du marketing.
La plupart des conclusions de la recherche ont été tirées au moment où les répondants étaient encore candidats. Cependant les chercheurs ont également suivi le développement ultérieur des carrières de certains candidats, afin de savoir s’ils ont été recrutés pour ces postes et s’ils sont devenus top managers. 

 * La Chicago Booth School of Business de l’Université de Chicago est l'une des « business schools » les plus prestigieuses au monde. Faculté « leader » incontestable et incontestée, elle se classe très régulièrement parmi le top dix et fréquemment parmi le top cinq des plus grandes écoles.
https://www.chicagobooth.edu/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
« GO ! Épargne entreprise », une offre d'épargne salariale pour les PME et les ETI

Lancée par le Groupe Henner, Cedrus Partners et Sanso IS, en partenariat avec l'assureur AXA, cette nouvelle offre se distingue par sa transparence et sa simplicité d'utilisation. Elle englobe 3 solutions d'investissement intégrant une composante liée au développement durable. Sans droits d'entrée ni frais de tenue de compte pour les salariés concernés, ce nouveau dispositif d'épargne salariale a pour vocation d'être clé en main pour les entreprises. Voté en première lecture à l'Assemblée en...