Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les tops et les flops des TPE en 2015

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Une enquête exclusive de la FCGA, réalisée en partenariat avec Banque Populaire.

Les tops
1. Les magasins de meubles + 3,7%
2. Les agences immobilières + 3,4%
3. Les cavistes + 2,8%

Les flops
1. Les studios photo : -7,8%
2. Les entreprises de carrelage-faïence  -5,2%
3. Les entreprises de plâtrerie-staff-décoration -4,7%

Quelques signes de convalescence, mais toujours dans un état critique ! 
Tel pourrait être le bulletin de santé 2015 des petites entreprises du commerce, de l’artisanat et des services.
Avec un indice moyen d’activité en recul de 1,7% (contre -3,2% un an plus tôt), la situation économique des petites entreprises reste globalement fragile, malgré les tendances encourageantes observées dans certaines professions.
Sur les 11 familles professionnelles dont les revenus ont été passés au crible par les statisticiens de la FCGA, 5 enregistrent un chiffre d’affaires à la baisse, tandis que 6 améliorent relativement leurs performances en se contentant, toutefois, de diminuer le volume de leurs pertes.


Quatre enseignements à retenir

1/ Tous les secteurs analysés affichent des taux d’activité négatifs entre -0,2% (Equipement de la maison) et -3,4% (Equipement de la personne) qui traduisent soit des reculs nets, soit des mouvements d’amélioration relative par rapport à l’année précédente. Pas un seul taux sectoriel positif cette année.

2/ L’artisanat du bâtiment, locomotive économique des TPE, se redresse difficilement (-2,7% contre -7,5% en 2014). Presque toutes les professions du secteur améliorent relativement leur chiffre d’affaires sans pour autant renouer véritablement avec la croissance.

3/ Le commerce de détail alimentaire est le secteur qui concentre le plus grand nombre de professions qui présentent un chiffre d’affaires positif. 4 sur 9 affichent un taux d’activité au-dessus de zéro : vins et spiritueux (+2,8%), fruits et légumes (+2,5%), poissonnerie-primeurs (+1,4%) et crémerie-fromagerie (+0,4%). Dans ce dernier cas, la tendance réelle est toutefois moindre comparativement à celle de l’année précédente (+2,4%).

4/ Aucun des 11 secteurs sondés ne peut se prévaloir d’une véritable progression d’activité en 2015. Même s’ils font relativement « mieux » qu’en 2014, pour la plupart d’entre eux, ils ne parviennent pas à rompre, pour autant, avec la tendance négative qui bride le développement de leur chiffre d’affaires.

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation