Connexion
/ Inscription
Mon espace

La Poste annonce le lancement de la deuxième édition de son programme French IoT

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Après le succès rencontré lors de sa première édition, La Poste reconduit son programme French IoT de soutien à l’innovation des start-up, s’appuyant sur son Hub numérique, pour l’année 2016. À l’occasion du SIdO, le Showroom de l’Internet des Objets, qui s'est déroulé les 6 & 7 avril à Lyon, La Poste a présenté les grandes lignes de cette nouvelle édition et ses ambitions pour poursuivre le développement de l’écosystème IoT français et international, initié en 2015.

Présentée au CES© 2016, la première édition du programme a remporté un franc succès. C’est aujourd’hui une communauté de 100 start-up proposant objets et services connectés dans de multiples domaines, 5 régions pilotes mobilisées avec leurs partenaires numériques de premier plan en territoires (CCI, French Tech Métropoles, clusters, pôles de compétitivité), 65 accords signés et plus d’une trentaine de cas d’usage répertoriés et connectés au Hub numérique.

Pour ancrer toujours plus sa position d’acteur majeur et naturel dans le paysage de l’Internet des Objets et des Services, La Poste ambitionne d’enrôler massivement de nouveaux objets et services connectés en misant sur la force d’un écosystème dynamique et grandissant. Cette ambition nécessite de poursuivre la démarche d’innovation ouverte, initiée en 2015, avec les acteurs clés de l’IoT : les start-up, les grands groupes, les territoires, tous connectés au Hub numérique et aux services de confiance du Groupe.

Une portée plus large pour l’édition 2016, reflet d’une ambition renforcée

Afin de poursuivre la construction de l’écosystème IoT autour du Groupe, la constitution de la nouvelle promotion 2016 s’appuie sur une démarche encore plus ouverte, un accompagnement professionnalisé et un processus de sélection multiple à savoir :

  • Une participation active de la totalité des régions françaises, contre 5 en 2015, en étroite relation avec des écosystèmes mobilisés tels que les initiatives French Tech, les CCI, les clusters et pôles de compétitivité ; 
  • Un processus de sélection renforcé avec l’implication d’experts issus de grands groupes partenaires représentatifs des verticales métiers telles que smart home, smart city, santé, bien-être, commerce connecté, food, logistique ou encore services de proximité et services aux entreprises. Un vote « coup de cœur » sera également ouvert au public pour sonder l’intérêt des utilisateurs d’objets connectés ; 
  • Une ouverture vers des start-up internationales qui souhaitent se développer en France, détectées par des partenaires ayant une envergure internationale ; 
  • Une ouverture aux PME et TPE innovantes (jusqu’à 250 salariés). Les 4 lauréats de l’appel à projet « Connect to digital », lancé par le MEDEF les 16 & 17 mars derniers à l'occasion de l’Université Numérique, intégreront également la communauté des start-up French IoT et bénéficieront d'un accès au Hub numérique de La Poste. 

Une communauté French IoT élargie et la création de la « French IOT Academy »

Toutes les start-up sélectionnées en 2016 rejoindront automatiquement la communauté French IoT et bénéficieront du dispositif d’accompagnement complet : mise en relation et valorisation lors d’évènements notamment.

Les 16 finalistes accèderont à la « French IoT Academy », programme d’accompagnement spécifique visant à booster leur développement business : semaine immersive façon bootcamp, coaching personnalisé, test business avec La Poste ou l’un de ses grands groupes partenaires, puis présentation de leur offre au CES© 2017.

Quant aux start-up finalistes 2015, après avoir présenté leur offre au dernier CES, elles démarrent les phases de business tests avec La Poste ou l'une de ses filiales.

Les start-up intéressées peuvent dès à présent se faire connaitre auprès de la Team French IoT et du référent en territoire, et déposer à partir du 16 mai prochain leur candidature en ligne. La Poste ouvrira sa plateforme dédiée au concours French IoT pour un mois jusqu’au 17 juin. Elle sera accessible depuis legroupe.laposte.fr/French-IoT

http://french-iot.tumblr.com/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...