Connexion
/ Inscription
Mon espace

Net rebond pour la confiance des dirigeants de PME-ETI

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

A retenir du 55ème  Observatoire de la Banque Palatine*

1/ Le niveau de confiance des dirigeants pour leur entreprise rebondit nettement

Après un sévère décrochage en février (-12 points vs/janvier), la confiance des dirigeants en leur entreprise rebondit nettement (82% +6 points vs/février) et retrouve un niveau parmi les meilleurs observés depuis 2010. C’est également 9 points de plus qu’en mars 2015. Il faut noter que cette enquête a eu lieu au moment des débats sur la loi El Khomri. Cela a donc pu avoir une influence dans l’optimisme retrouvé des dirigeants de PME-ETI en ce mois de mars.
39% (+2 points vs/février) des chefs d’entreprises sont optimistes pour l’économie française. La baisse constatée le mois dernier est donc enrayée. A contrario, avec 42% (-1 point), la confiance en l’économie mondiale poursuit son érosion (-20 points depuis l’été 2015, -13 depuis novembre 2015).
Enfin, les prévisions de croissance progressent légèrement en mars. 43% (+1 point) des PME-ETI pensent atteindre un chiffre d’affaires plus élevé en 2016 qu’en 2015. L’indicateur retrouve ainsi ses plus hauts niveaux même s’il n’atteint pas le record mesuré en janvier 2016. Cela bénéficie prioritairement à l’emploi dont le solde redevient nettement positif (+9 points).
18% (+4 points) des PME-ETI prévoient d’augmenter le nombre de leurs salariés. C’est un des plus hauts niveaux observés depuis 2014. Inversement, 9% (-3 points) prévoient une réduction d’effectifs.


2/ L’indice investissement connaît sa plus forte progression historique

Preuve de ce regain de confiance, l’indice synthétique d’Investissements Palatine-OpinionWay, s’améliore nettement à +5 points, après une sévère baisse en février. Il atteint ce mois-ci 114 points, soit la plus forte progression mensuelle jamais observée. Il s’agit également de son 2ème meilleur niveau historique après celui de janvier 2016


3/ Des prévisions de croissance à un bon niveau et un solde d’emploi largement positif

Les dirigeants de PME-ETI décrivent l’ « ubérisation » de l’économie comme une concurrence plutôt positive pouvant être favorable à l’emploi en France. Ils estiment que les entreprises devraient activement revoir leur business model. 76% des dirigeants de PME-ETI considèrent que les prestations de services fondées sur des solutions numériques et délivrées par des particuliers (ex : Uber, Airbnb, Blablacar) font jouer la concurrence dans l’intérêt du consommateur.
Face à ces nouveaux acteurs, 62% des entrepreneurs souhaitent une réinvention des business model. 38% pensent au contraire adopter une attitude défensive qui consisterait à se mobiliser pour que ces offres concurrentes aient les mêmes contraintes que les entreprises classiques du secteur.
Si 56% estiment que l’ «ubérisation » peut contribuer au développement économique de la France, 44% estiment qu’elles constituent une concurrence déloyale. Bien qu’ayant des difficultés à se positionner sur la question, 34% considèrent que l’ « ubérisation » est plus une opportunité et 14% une menace pour l’emploi en France. A l’heure actuelle, 23% des PME-ETI se déclarent concernées par la concurrence d’un acteur « ubérisé ».

*Baromètre réalisé par OpinionWay et Challenges auprès de 305 dirigeants d’entreprises (CA de 15 à 500 M€) du 22 février au 4 mars 2016.

www.palatine.fr


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Nominations professionnels du droit

Bernard Cendrier, Senior Advisor opérationnel chez Deloitte Corporate Finance Il apporte à l'équipe animée par Charles Bédier son expertise et sa connaissance, notamment des secteurs de la chimie, du facility management et de l'énergie. Fort d'une expérience de plus de 30 ans, Bernard Cendrier a occupé différentes fonctions de direction chez Gaz de France, Estampille SA, Engie, Desk Finance M&A et Rhodia. En 2008, après la reprise de Rhodia par Solvay, il devient Directeur des Fusions &...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Manifeste pour un meilleur dialogue entre organismes de notation extra-financière et entreprises

Le Medef et l'Afep*, en partenariat avec le Cliff** et le C3D***, prônent la mise en place d'un meilleur dialogue entre organismes de notation extra-financière et entreprises évaluées. Une grande enquête a été menée par les 4 partenaires auprès de 58 entreprises du SBF 120 - dont 27 du CAC 40 - afin d'évaluer, de façon anonyme, les pratiques des principaux organismes de notation de la politique RSE des entreprises. Sur la base des résultats, le Medef et l'Afep, en partenariat avec le Cliff et...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Affacturage : Factofrance accompagne ses clients aux Etats-Unis

Complémentaire à un contrat d'affacturage français ou Paneuropéen, cette offre proposée par Factofrance, acteur dans le secteur de l'affacturage en France, permet aux entreprises éligibles de financer le développement de leurs filiales américaines Les Etats-Unis est un pays d'implantation privilégié des entreprises françaises, où ces dernières réalisent 16% de leur chiffre d'affaires, soit 203 Mds€. Viennent ensuite l'Allemagne avec 117 Mds€ et le Royaume-Uni avec 108 Mds€. Les Etats-Unis...