Connexion
/ Inscription
Mon espace

L'acheteur de demain devra être un manager de projet et un bon commercial

BE - Culture & Société
ABONNÉS

L'Association des anciens élèves d'HEC et Grant Thornton, groupe leader d'audit et de conseil en France et dans le monde, co-publient la 1ère édition d'une nouvelle étude sur l'évolution des compétences dans le métier des Achats et de la Supply Chain, d'aujourd'hui à 2020.

Extraits de l’étude

La fonction achats qui a beaucoup évolué ces dernières années, pour prendre une dimension beaucoup plus stratégique au sein des entreprises, est encore amenée à évoluer fortement dans le futur.
Parmi les éléments de contexte impactant profondément le profil et les compétences des acheteurs de demain, 70% des personnes interrogées font clairement ressortir le changement de business model des entreprises.
- La complexification de leur environnement juridique et réglementaire compte pour 60%,
- L'utilisation accrue des nouvelles technologies pour 58%.
- Le développement durable ne compte que pour 23%.

En matière de savoir-être, les acheteurs de demain devront développer une excellente aptitude à communiquer et à convaincre, un réel esprit collaboratif et être dans une dynamique de partenariat, notamment avec leurs fournisseurs.
 
En matière de savoir-faire indispensable à l'acheteur de demain, les compétences clés qui ressortent comme prioritaires : à 69%, ce sont la gestion des risques (+15 points/2015) et la gestion de projet (+27 points/2015) qui sont plébiscités. Savoir évaluer et gérer les risques « opérationnels » et « fournisseurs », gérer des projets transversaux et complexes sont devenus les attributs indispensables pour l'acheteur de demain, qui devra savoir établir des relations pérennes et être une interface de confiance entre les ressources internes et externes de l'entreprise. La dimension stratégie se maintient à 63% et confirme la tendance actuelle.
Par ailleurs, si le fait de « capter l'innovation » gagne 19 points par rapport à 2015 à 61% et rattrape ainsi la notion de négociation, c'est la qualité qui ressort en tant que « parent pauvre » avec seulement 13% des voix.

Les nouvelles compétences tirent leur épingle du jeu et enregistrent les plus fortes hausses avec :
- le Digital : +26 points/ 2015,
- les Réseaux : +9 points /2015 et
- le Big Data : +10 points/2015.

Enfin, l'étude a donné la parole aux commerciaux pour évaluer les compétences et le savoir-être des acheteurs. Il en ressort des points de convergence forts : 54% des commerciaux pensent qu'un acheteur ferait un bon « vendeur », mais aussi des voies d'amélioration en termes d'écoute et de communication induisant le fait que l'acheteur de demain devra être en mesure de développer des qualités de commercial.
www.grant-thornton.fr


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation