Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les bonnes pratiques pour résister aux tensions de trésorerie, par Cédric Teissier et Arthur de Catheu (dirigeants fondateurs de Finexkap)

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

L’Observatoire des délais de paiement a remis hier son nouveau rapport au ministre de l’Economie, Emmanuel Macron. Malgré la Loi de Modernisation de l’Economie de 2009 qui plafonne les délais de paiement à 45 jours fin de mois, les retards de paiement s’accumulent chaque année, devenant un trop lourd fardeau pour les entreprises françaises et en particulier pour les TPE / PME.

Parmi les plus mauvais payeurs, on retrouve généralement les grandes entreprises. Abusant du rapport de force en leur faveur, plus d’une sur deux règle ses fournisseurs en retard, limitant alors le développement des TPE / PME françaises qui, rappelons-le, représentent 99,8% des entreprises.

Il est clair que la stratégie mise en place par le gouvernement est loin d’être efficace et de porter ses fruits… Parce que nous ne souhaitons plus lire chaque année que ces retards de paiement sont à l’origine de milliers de faillites d’entreprises, voici 4 pratiques qui permettront aux PME de résister aux tensions de trésorerie, en attendant que la situation évolue enfin dans le sens des entrepreneurs :

1 - Dématérialiser ses factures

La dématérialisation des factures est un enjeu essentiel pour la bonne gestion de son poste clients. La facturation électronique offre plusieurs avantages :

  • la réduction du temps de traitement de la facture, aussi bien en interne que chez ses clients ;
  • la diminution des coûts de facturation en économisant ses timbres mais aussi du temps humain avec l’automatisation du processus ;
  • la simplification du suivi des paiements et du recouvrement de ses créances clients. 

2 - Optimiser son recouvrement

Une fois les factures envoyées à ses clients, il ne faut pas considérer que tout est fini ! Longtemps considéré comme un facteur pénalisant la relation avec ses clients, le recouvrement est aujourd’hui accepté par les entreprises comme une composante obligatoire de la relation inter-entreprises.

Cependant, le recouvrement est une science qui nécessite des procédures claires et précises :

  • envoi de relances à des délais fixes ;
  • formation d’un responsable du recouvrement ;
  • suivi des factures impayées ;
  • lettrage des paiements.


Il est possible d’externaliser son recouvrement, directement dans le cadre d’un recours à une agence de recouvrement enregistrée auprès du Procureur de la République, ou indirectement dans le cadre du financement de votre poste clients, la plupart des offres de financement incluant la prestation de recouvrement. 

3 - Monétiser son poste clients

L’encours de créances représente en moyenne un quart de l’actif des entreprises françaises. Grâce à un encours de créances impayées se rapprochant de zéro pour se retrouver dans les investissements en immobilisations (nouvelles machines, R&D, immobilier,…), elles transforment leur valeur passée en valeur future et créent ainsi leur valeur de demain !

4 - Négocier des réductions pour paiement anticipé

En ayant diminué son BFR par le financement de son poste clients, toute entreprise a désormais un pouvoir de négociation avec ses fournisseurs, soumis également à des délais de paiement qui s’allongent. En proposant un paiement anticipé de ses factures en contrepartie de réductions sous forme d’avoirs ou d’escomptes, l’entreprise réduit ses coûts en améliorant, en bonus, les relations avec ses fournisseurs.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation