Connexion
/ Inscription
Mon espace

Hausse des morts sur la route en février. Maître Jehanne COLLARD : M. CAZENEUVE, quel est le prix d'une vie ?"

ABONNÉS

Les bilans officiels de la sécurité routière font état d’un bond de 8,4 % des morts en février 2016. « Cette année encore, la mort va gagner la partie sur les routes », réagit Maître Jehanne COLLARD, avocate des victimes de la route.

« En février, ce n’est pas seulement 20 morts de plus, c’est aussi plus d’accidents corporels et plus de blessés graves. Tout indique que le comportement des conducteurs français s’aggrave. »

« Disons le crûment : la police n’est plus sur les routes, elle a d’autres priorités.  Les Français s’en aperçoivent et ne respectent plus les règles essentielles de sécurité. Pour sauver la vie de nos enfants, de nos parents, il faut rétablir les contrôles. Le gouvernement se contente de répondre par une augmentation des radars. Certes les radars sauvent des vies, contrairement à ce que prétendent des négationnistes criminels. Mais les radars ne peuvent pas tout. Ils sont impuissants contre l’alcool, la drogue, le téléphone au volant. »

« On sait qu’instaurer une police de la route sauvera des vies. On ne le fait pas parce que cela coûtera des millions au budget de l’état. Alors, je pose la question à M. Cazeneuve, ministre l’intérieur, à M. Vals, premier ministre : A combien estimez-vous le prix de la vie d’un enfant, d’une épouse, d’un père ? A qui servira de vaincre le terrorisme si dans le même temps, nos proches continuent  périr en masse sur les routes. Pourquoi faire une hiérarchie entre les victimes et les urgences ? »

« Je sais que ce gouvernement ne consentira à rendre la mesure du drame de la route que lorsque l’opinion publique l’y contraindra. Je vais donc m’employer à rassembler les victimes, leurs familles les médecins, les infirmiers, tous ceux qui sont concernés par cette intolérable souffrance. Nous serons tous bientôt sous vos fenêtres, messieurs les ministres, et nous exigerons alors une réponse. »

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...