Connexion
/ Inscription
Mon espace

Hausse des morts sur la route en février. Maître Jehanne COLLARD : M. CAZENEUVE, quel est le prix d'une vie ?"

ABONNÉS

Les bilans officiels de la sécurité routière font état d’un bond de 8,4 % des morts en février 2016. « Cette année encore, la mort va gagner la partie sur les routes », réagit Maître Jehanne COLLARD, avocate des victimes de la route.

« En février, ce n’est pas seulement 20 morts de plus, c’est aussi plus d’accidents corporels et plus de blessés graves. Tout indique que le comportement des conducteurs français s’aggrave. »

« Disons le crûment : la police n’est plus sur les routes, elle a d’autres priorités.  Les Français s’en aperçoivent et ne respectent plus les règles essentielles de sécurité. Pour sauver la vie de nos enfants, de nos parents, il faut rétablir les contrôles. Le gouvernement se contente de répondre par une augmentation des radars. Certes les radars sauvent des vies, contrairement à ce que prétendent des négationnistes criminels. Mais les radars ne peuvent pas tout. Ils sont impuissants contre l’alcool, la drogue, le téléphone au volant. »

« On sait qu’instaurer une police de la route sauvera des vies. On ne le fait pas parce que cela coûtera des millions au budget de l’état. Alors, je pose la question à M. Cazeneuve, ministre l’intérieur, à M. Vals, premier ministre : A combien estimez-vous le prix de la vie d’un enfant, d’une épouse, d’un père ? A qui servira de vaincre le terrorisme si dans le même temps, nos proches continuent  périr en masse sur les routes. Pourquoi faire une hiérarchie entre les victimes et les urgences ? »

« Je sais que ce gouvernement ne consentira à rendre la mesure du drame de la route que lorsque l’opinion publique l’y contraindra. Je vais donc m’employer à rassembler les victimes, leurs familles les médecins, les infirmiers, tous ceux qui sont concernés par cette intolérable souffrance. Nous serons tous bientôt sous vos fenêtres, messieurs les ministres, et nous exigerons alors une réponse. »

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...