Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Entreprenariat en France : le nouveau souffle de la génération Y

 L’étude* « L’essence de l’entrepreneur » réalisée dans 8 pays par HSBC Private Bank, révèle comment les entrepreneurs de la génération Y réussissent dans les affaires en privilégiant leurs valeurs plutôt que le profit.

- Le CA des entreprises dirigées par la génération Y est presque 3 fois supérieur (141%) à celui des entreprises dirigées par des entrepreneurs plus âgés, soit 11,5 millions USD contre 4,8 millions USD.

- 69% des entrepreneurs de moins de 35 ans déclarent que le fait d’avoir un impact économique positifa été un facteur décisif pour créer leur entreprise, et 59% déclarent qu’ils ont aussi souhaité impacter positivement leur communauté.

- Ils accordent une grande importance à l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle, 1 sur 8 déclare que cela représente pour eux leur plus grande réussite.

- 47% des entrepreneurs de cette génération sont des femmes, pour seulement 26% parmi les plus de 55 ans

- 63% de la génération Y vient du Moyen-Orient, 44% de Chine continentale et 44% de Hong Kong.

- Ces entreprises de la jeune génération emploient plus de 2 fois plus de salariés que celles de leurs homologues de plus de 35 ans (123 contre 58).

- Parmi les jeunes entrepreneurs les plus aisés, 89% ont activement participé à des actions philanthropiques au cours de l’année dernière

Commentant cette étude, François Essertel, Directeur de HSBC Private Bank France a notamment déclaré : « La nouvelle génération d’entrepreneurs révolutionne la nature de l’entreprenariat. […] Ces entrepreneurs créent des entreprises plus grandes et génèrent davantage d’emplois. Leur motivation est tant d’avoir une influence sur le monde que d’augmenter leur patrimoine personnel. […] Nous constatons enfin qu’ils sont en train de faire évoluer la diversité et, pour la première fois en France, je note que l’on atteint la parité homme/femme à la tête des entreprises !  es entrepreneurs de la génération Y ont une approche très pragmatique de l’entreprise, et l’industrie de la gestion de patrimoine devra, à ce titre, évoluer pour adopter un état d’esprit plus entrepreneurial, et s’adapter pour répondre aussi bien à leurs besoins professionnels que personnels. »

Des dons stratégiques
La frontière de plus en plus ténue entre les objectifs sociaux les objectifs professionnels s’étend aux activités philanthropiques. 79% des entrepreneurs de moins de 35 ans sont activement impliquée dans les activités philanthropiques et ce nombre monte à 89% pour les plus prospères d’entre eux, soit un chiffre bien supérieur à celui des autres tranches d’âge.
En outre, 50% d’entre eux déclarent que leurs dons sont motivés par une stratégie claire et 44% indiquent que ces dons reflètent des valeurs sociales et culturelles, plutôt que des valeurs personnelles.

Une nouvelle génération programmée et déterminée
67% des entrepreneurs de moins de 35 ans viennent d’une famille de chefs d’entreprise, ce qui démontre l’importance de la transmission de l’esprit d’entrepreneuriat. Cette proportion atteint 80% parmi les entrepreneurs qui réussissent le mieux, mais aussi, la plupart de ces jeunes entrepreneurs choisit plutôt de créer son entreprise plutôt que d’intégrer l’entreprise familiale (avec un taux record de 92% de créateurs en France).
Le rapport montre comment cet héritage peut susciter l’esprit d’entreprise à un âge plus précoce. En ce qui concerne l’âge où ils ont commencé à se considérer comme des entrepreneurs, 44% venant d’un milieu d’entrepreneurs mentionnent leur enfance (et l’éducation reçue) ou disent qu’ils se sont toujours vus comme tels, contre 33% pour ceux qui ne viennent pas de ce milieu.

 

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation