Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le marché immobilier de Toulouse Métropole en plein essor

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Le marché immobilier toulousain est très attractif pour de potentiels acquéreurs. En effet La 4ième ville de France ne manque pas d’atouts pour séduire, de par le charme de son architecture, sa qualité de vie et son pôle industriel conséquent. Le contexte économique actuel favorise les investissements immobiliers en Midi-Pyrénées grâce à des taux d’intérêts très bas et des prix qui restent stables (augmentation du prix moyen de vente d’1,2% seulement entre 2014 et 2015). L’investissement dans l’immobilier ancien comme dans le neuf, avec l’attrait pour les maisons individuelles, caractérise le marché de la grande région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon.

Les tendances phares du marché : le charme de l’ancien et l’engouement pour la maison individuelle

L’immobilier ancien reste très attractif dans la mesure où il est bien moins cher que le neuf (+ 20%) et que la personnalisation d’un bien ancien est plus facile de par son cachet d’origine.

Toulouse, comme toute grande ville, possède des quartiers plus prisés pour l’investissement dans l’immobilier ancien. Les transactions dans l’hyper centre, qui s’étend des Carmes à Saint-Sernin et de Saint-Etienne à la Garonne sont ainsi très rapides. Il en est de même pour les quartiers des Minimes et de Bonnefoy qui sont très dynamiques grâce à la proximité de la gare.


Guillemery, la Côte Pavée ou encore le quartier des Demoiselles sont également très demandés par les potentiels acquéreurs. Rangueil et Saint-Agne quant à eux intéressent les investisseurs dans la mesure où ils possèdent souvent une rénovation de qualité et dégagent un charme typique (briques, parquet…).

Au-delà du centre-ville, de plus en plus d’acquéreurs se laissent tenter par des biens péri-urbains, situés par exemple sur la première, troisième et quatrième couronne de la région toulousaine (Saint-Jean ou bien Aucamville à titre d’exemple).
« On constate le retour des grandes superficies et du pavillon familial grâce aux prix attractifs mais aussi au fait que pour les acheteurs le déplacement ne représente plus un frein. En effet le prix de l’essence n’a jamais été aussi bas et le réseau de transport de l’agglomération est en pleine évolution avec notamment le projet de la troisième ligne de métro », explique Eric Perez, directeur régional de La bourse de l’immobilier.

Au même titre que l’ancien, le neuf séduit notamment grâce aux facilités d’achat offertes par la loi Pinel tel que le prêt à taux zéro. La maison individuelle, un rêve pour beaucoup de français, est donc désormais accessible. L’achat de maisons individuelles a ainsi augmenté de 8% entre 2014 et 2015 dans la région, restant le projet de construction phare. Le particulier recherche en effet de plus en plus le confort ainsi qu’un petit extérieur. Cela est vrai également à l’échelle nationale puisque pas moins de 75% des français souhaitent devenir propriétaires d’une maison.

La demande de maisons individuelles a par ailleurs connue une mutation : il ne s’agit plus uniquement d’une valeur patrimoniale ou d’un héritage de famille. Les acquéreurs souhaitent désormais accéder rapidement à leur bien et construire du sur-mesure en fonction de leurs besoins (ajout d’une salle d’eau supplémentaire, dressing, etc.). La superficie a quant à elle tendance à descendre à 109m2 en moyenne en Midi-Pyrénées.

La tendance est également à la maison connectée. Economie et écologie sont des valeurs montantes. Toutes les maisons construites en France bénéficient désormais d’équipements liés aux énergies renouvelables afin d’être plus économes en énergie (pompes à chaleur, isolation conforme à la règlementation thermique). Elles produisent davantage que ce qu’elles consomment et sont ainsi qualifiées de maisons à énergie positive. Cette tendance sera d’ailleurs abordée au Salon de l’immobilier de Toulouse et Lyon le 12 mars prochain lors d’une conférence consacrée à la maison de 2015, une maison communicante et évolutive.

« Le marché de la construction de maisons a été particulièrement chahuté ces trois dernières années. En 2015, on assiste à une reprise de ce marché grâce au maintien de taux d’intérêts bas et aux mesures prises en octobre 2014 par le gouvernement en faveur de la construction. En 2016 le prêt à taux zéro qui favorise la demande de la part de primo-accédants devrait permettre une reprise plus pérenne de la construction de maisons individuelles », conclut Frédéric Carteret, Président de LCA-FFB région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon.


Le Salon de l’Immobilier de Toulouse se tiendra du 11 au 13 mars

Parc des expositions de Toulouse – Hall 5
Du vendredi 11 au dimanche 13 mars 2016 de 10h à 19h
Nocturne vendredi 11 jusqu’à 21h

Entrée gratuite sur : www.salonimmobiliertoulouse.com

 

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation