Connexion
/ Inscription
Mon espace

Une relation recruteurs-recrutés d'égal à égal

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Julien André, Directeur Emploi de Vivastreet, n°2 des sites de petites annonces gratuites en France.

Depuis quelques années, la relation recruteurs-recrutés est au centre des mutations du secteur de RH. Grâce à de nouveaux outils numériques, ainsi qu'un soin tout particulier dans les interactions, celle-ci évolue vers plus d'égalité


Auparavant, une relation unilatérale

Hier, la relation entre recruteur et candidat s'apparentait plus à un rapport de force. Le DRH apparaissait en position de supériorité. Et pour cause, il possédait bon nombre d’informations avant même de rencontrer une personne : son CV, ses informations personnelles, ses centres d’intérêt. En face de lui, le recruté ignorait presque tout de son interlocuteur. Alors qu'il pouvait se renseigner sur l'entreprise en elle-même, le recruteur ne se révélait qu'à l'entretien. La relation était ainsi inégale. Le postulant devait justifier ses qualités, ses compétences, ses savoir-faire alors que le recruteur se devait simplement de lui présenter au mieux le poste et l'entreprise.


De nouveaux outils relationnels

L'arrivée des nouvelles technologies a profondément transformé cette relation. En effet, il est aujourd'hui très simple de se renseigner sur la personne que l'on rencontre, qu'on soit un candidat ou un DRH. Les outils en ligne, tels que les réseaux sociaux, permettent de se faire une idée précise de la personne que l'on va rencontrer. Recommandations, réalisations, projets, certifications, publications… s’ajoutent au parcours professionnel et éducatif du classique CV, la déconvenue n'existe plus.
Il est également plus facile de rentrer en contact avec un recruteur, avant même le début du processus de recrutement. Aujourd'hui, de nombreux candidats n'hésitent pas à dialoguer avec les DRH alors même qu'aucun poste n'est vacant. Il s'agit d'une façon détournée de se mettre en avant et de se montrer présent dans l'éventualité d'une future vague d'embauche.
La relation recruteurs-recrutés est aujourd'hui plus cordiale. Au même niveau de connaissance de l'un et de l'autre, les deux parties prenantes se trouvent sur un pied d'égalité. Le processus complet en est plus humain et surtout plus transparent. Bien que les mauvaises surprises ne soient pas complètement écartées, elles sont plus limitées.


Un impact sur l'image de l'entreprise

Les nouvelles pratiques en matière de recrutement ont également un impact sur l'image de l'entreprise. Depuis quelques années, le terme d'« image de marque employeur » a fait son apparition. Ce terme désigne la perception d'une société par l'opinion publique. Elle se traduit par une attractivité des talents et en particulier des jeunes diplômés. Cet aspect est aujourd'hui primordial puisque l'image d'une marque peut être très bonne alors même que son image de marque employeur ne l'est pas. Dans ce cas-là, l'entreprise aura du mal à recruter et verra les candidats compétents la bouder.
De nouveaux outils digitaux ont vu le jour pour faciliter cette transparence, permettant par exemple de noter son entreprise. Pour les futurs employés, ils offrent une fenêtre sur la vie quotidienne de la société, ses locaux, ses horaires, sa culture. Les candidats peuvent ainsi se faire une idée de ce à quoi leur journée de travail type va ressembler avant même d'être entrés dans les locaux.

In fine, une entreprise bien notée pourra attirer les talents. Inversement, les postulants ayant bénéficié d'un processus de recrutement d'égal à égal seront plus enclins à laisser une appréciation positive.

Si la relation recruteurs-recrutés a évolué, les nouvelles pratiques du recrutement impactent également l'arrivée des nouvelles recrues. En effet, de plus en plus d'entreprises s'appliquent à intégrer au mieux les employés. Le onboarding répond aux mêmes attentes des candidats : un processus de recrutement plus humain, plus égal et plus transparent.

http://www.vivastreet.com/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...