Connexion
/ Inscription
Mon espace

Edouard Barthès, 25 ans, entrepreneur à suivre - Classement Forbes

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

EBS, une éco-entreprise innovante à forte croissance
Créée il y a un an, l’entreprise est dirigée par Edouard Barthès, jeune entrepreneur de 25 ans qui vient d’être classé parmi les 30 entrepreneurs européens à suivre du magazine FORBES !

A 25 ans, Edouard Barthès, audacieux entrepreneur, fonde EBS, une entreprise spécialisée dans l’isolation thermique et l’efficacité énergétique des bâtiments. Gage de son dynamisme, le jeune dirigeant vient d’être distingué parmi les 30 lauréats du classement européen ‘30 under 30’ de Forbes. Portrait d’une jeune entreprise qui en l’espace d’une année seulement affiche 40 collaborateurs, un chiffre d’affaires 2015 de 11 millions d’euros et un objectif de 30M€ en 2016 ! 

Une ascension fulgurante sur un marché en plein essor

La réussite fulgurante de la jeune entreprise résulte de sa double expertise structurée autour de deux entités, EBS Energie et EBS Isolation, qui permet de proposer à ses clients une solution globale d’économie d’énergie. En l’espace d’un an, l’entreprise florissante a ainsi accompagné plus d’un millier d’établissements de santé, près de 200 hôtels du groupe Accor, ainsi que de nombreux industriels ou écoles dans leurs travaux d’économies d’énergie.
Avec la mise en application du dispositif des Certificats d'Economie d'Energie (CEE), les fournisseurs d’énergies ont l’obligation de réaliser des économies d’énergie au sein de leur infrastructure ou auprès de leurs clients (ménages, collectivités territoriales ou professionnels). En tant que bureau d’étude, EBS Energie crée des partenariats avec les fournisseurs d’énergies, négocie les Contrats d’Efficacité Energétique et propose à ses clients des offres de financement (tiers financement, tiers investissement). Suite à cette phase d’audit, l’entité EBS Isolation prend le relai pour la réalisation des travaux d’isolation. Ainsi, à travers ces deux entités, le groupe EBS assure un service tant en amont (audit énergétique) qu’en aval (réalisation des travaux), le tout étant intégralement financé. En regroupant les experts de chaque discipline de la performance énergétique sous une seule et même enseigne, le groupe EBS fait ainsi bénéficier ses clients d’un interlocuteur unique qui réalise l’intégralité des démarches, pour une optimisation des coûts et une efficacité énergétique maximales.

Une stratégie de développement ambitieuse pour atteindre l’objectif de 30 M€ de CA en 2016

Réactif et dynamique sur son marché, le groupe ambitionne de tripler son CA d’ici fin 2016, grâce notamment à l’ouverture du marché des Certificats d’Economies d’Energie aux ménages précaires énergétique. Ainsi, depuis le 1er janvier 2016, les particuliers répondant aux critères de précarité énergétique peuvent bénéficier de travaux de rénovation avec prise en charge totale ou partielle. EBS y voit un potentiel marché important et se positionne auprès de cette nouvelle cible. Dans cette perspective, il prévoit de renforcer le nombre de collaborateurs (commerciaux, logisticien et techniciens), en passant de 40 actuellement à 90 fin 2016. Fort de ces ambitions, le jeune entrepreneur vient de racheter les anciens locaux de la Banque de France à Castres pour y installer dès 2016 le siège de sa société.

« Notre vision de l’avenir est de rester créateur d’économies d’énergie. Aujourd’hui, notre département R&D conçoit les offres de demain afin de répondre à la demande de nos clients. Nous offrons un accompagnement global qui permet de proposer des délais de 2 mois maximum entre l’audit et l’attestation de fin de travaux. Nous avons également mis en place depuis le début de l’année une nouvelle offre auprès des particuliers « précarité et mobilité » permettant aux ménages précaires de bénéficier de travaux sans impact financier pour ceux qui seront portés par des financements d’énergéticiens. Notre marché s’étend ainsi au grand public ce qui nous permet d’envisager un chiffre d’affaires de 30M€ dès fin 2016 » précise Edouard Barthès, président et fondateur d’EBS. 

http://www.forbes.com/forbes/welcome/#5dd2e4767632

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...